Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 19:31

Tout est en place pour une nouvelle catastrophe économique mondiale, a estimé jeudi Simon Johnson, ancien économiste en chef du Fonds monétaire international.
Aux Etats-Unis, "nous avons désormais un système financier qui repose entièrement" sur la croyance que l'Etat lui sauvera indéfiniment la mise, comme il l'a fait en septembre 2008 et dans les mois qui ont suivi, a déclaré M. Johnson sur la télévision CNBC.

"Toutes les grosses banques qui sont encore là pensent qu'elles sont à l'abri d'une future faillite parce que c'est ce qui s'est passé l'année dernière, et c'est ce que leur ont vendu" le secrétaire au Trésor américain Tim Geithner et Larry Summers, conseiller économique du président américain Barack Obama, a-t-il ajouté.

Suite de l'article (lefigaro.fr)

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 19:17

Au seuil d’une année nouvelle il est inutile de rappeler les causes ultimes de la grande crise qui se déploie partout dans le monde : une mondialisation, sans projet ni sens, a développé de grands déséquilibres entre pays, déséquilibres à la fois créés, gommés, et aggravés par la finance. Le fordisme des 30 Glorieuses a laissé la place à un modèle où une épargne et une production excessives en un point du monde comble et creuse à la fois des revenus, et une production insuffisantes en d’autres points . Le compromis fordien laisse la place à ce que certains appellent le « modèle wall Street ». Avant, parait-il, de passer au « modèle Wall- Mart ». Et s’il est probablement abusif de parler de modèle au vu de l’inventaire de la réalité, il est bien sûr impensable de parler de « compromis Wall Street ».


C’est que le modèle ne peut fonctionner que sur la base d’un endettement sans cesse croissant et donc forcément limité. Le déclenchement de la crise exprime le dépassement du seuil de soutenabilité de la dette. En 2008 mais surtout en 2009, parce que l’endettement privé, est devenu insoutenable, notamment aux USA, la crise financière qui s’en est suivie a pu être contenue par la montée sur le front des Etats. La demande globale, partout dans le monde s’effritant voire s’effondrant, fût réanimée par des déficits budgétaires massifs (5000 milliards de dollars à l’échelle mondiale). Les perfusions les plus gigantesques furent entreprises aux USA et en Chine. Les entrepreneurs politiques de tous pays n’avaient d’autre choix que cette aussi gigantesque fuite en avant. Et aussi fuite en avant intellectuelle, car quel sens donner à l’action d’entrepreneurs politiques- dits libéraux -obligeant Keynes à plonger dans la tempête pour sauver Hayek ?

Suite de l'article (lacrisedesannees2010.com)

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 21:34

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 18:44


Lien vers son site warrantmarrant

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 12:35

large_5336021.jpg

Un article de la dernière livraison de l’hebdomadaire Le Canard enchaîné relève une situation pour le moins troublante. En pleine euphorie boursière, alors que l’année se termine sur une hausse de 22% du CAC 40 et qu’une nouvelle progression de 10 à 15 % est prévue par une majorité des analystes en 2010, la plupart des grands patrons se sont empressé de lever leurs stock-options afin de les revendre. Plusieurs fonds d’investissement, qui ont observé ces mouvements, ont fait de même. Ces manœuvres pourraient bien indiquer que nous sommes à l’aube d’un nouveau crash boursier.

Suite de l'article (mecanopolis.org)

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 12:17
Politique, délocalisation en chine, mondialisation, chômage, Assedic... Une ouvrière d'usine de chaussettes qui se plaint de l'ANPE et des Chinois (Anne a 20 ans)

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 10:31

1765116-2396565.jpg

Selon LEAP/E2020, la crise systémique globale va connaître un nouveau point d'inflexion à partir du Printemps 2010. En effet, à cette date, les finances publiques des principaux pays occidentaux vont devenir ingérables parce qu’il deviendra simultanément évident que de nouvelles mesures de soutien à l'économie s’imposent au vu de l'échec des différents stimulus de 2009 (1) et que l'ampleur des déficits budgétaires interdit tout nouvelle dépense significative.

Si ce « nœud coulant » des déficits publics que les gouvernements se sont volontairement passés autour du cou en 2009, en refusant de faire assumer au système financier le prix de ses fautes (2), va peser lourdement sur l'ensemble des dépenses publiques, il va tout particulièrement affecter les systèmes sociaux des pays riches en appauvrissant toujours plus la classe moyenne et les retraités, tout en laissant les plus défavorisés à la dérive (3).

Suite de l'article (leap2020.eu)

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 16:33

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 12:45


photo-eric-besson.jpg
E. Besson

La première édition du colloque « Nouveau monde, nouveau capitalisme », placée sous la co-présidence de Nicolas Sarkozy et Tony Blair, a été conçue au printemps 2008.

Quelques mois après, le monde basculait dans la plus grande crise financière depuis la dépression de l’entre-deux guerres.

En janvier 2009, les intervenants de ce premier colloque ne masquaient ni leur inquiétude, ni les difficultés de mise en œuvre de systèmes contraignants de régulation et s’interrogeaient sur l’émergence éventuelle d’un « nouveau monde » fondé sur des « valeurs nouvelles ».

En ce mois de janvier 2010 l’espoir d’une sortie de crise et d’un retour progressif à un cycle de croissance s’installe, même si plusieurs experts pointent les faiblesses structurelles de l’économie mondiale, voire, pour les plus pessimistes d’entre eux, les risques d’une nouvelle crise.


L’heure est donc venue à la fois de dresser un premier bilan et de dessiner de nouvelles perspectives : avons-nous bien géré la crise ? Quelle peut être la nouvelle gouvernance ? La crise doit-elle nous conduire à changer notre vision du monde ?


Je vous souhaite une participation fructueuse à cette deuxième édition d’un colloque que nous organiserons désormais chaque année durant la première semaine de janvier.

La suite avec les vidéos Intégrales du Colloque 2010 « Nouveau monde, nouveau capitalisme »

Partager cet article

Repost0
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 19:51


Renflouements, plans de relance, dettes empilées sur d'autres dettes.
Quand tout cela prendra-t-il fin ?

Comment sommes-nous arrivés à une situation où il n'y a jamais eu autant de richesse matérielle ni de productivité, et où pourtant tout le monde est endetté auprès des banquiers ?

Et voilà que soudain les banquiers n'ont plus d'argent et que nous, les contribuables, devons les renflouer en nous endettant encore d'avantage !

L'Argent Dette II (LAD2) explore l'arithmétique déroutante, frauduleuse et destructrice du système monétaire qui nous tient en otages par une dette constamment grandissante...

... et envisage des systèmes novateurs d'avenir.

L'Argent Dette 2 : Promesses Chimériques (Paul Grignon 2010 / 90 min).
L'Argent Dette : La révision (Paul Grignon 2010 / 53 min / http://www.vimeo.com/8116254 ).

http://www.moneyasdebt.net
http://www.bankster.tv (Version DVD haute qualité de L'Argent Dette 2)

-

« À travers les âges, avec leurs manigances, les hommes rusés ont fait de l’argent un outil pour parvenir à leurs vils objectifs.
Avec l’apparition de l’entreprise privée, l’argent utilisé comme moyen de repousser les limites du troc a permis au tricheur d’exploiter l’honnête homme qui, pour se protéger, a fait appel à la protection du gouvernement, mais a vite découvert qu’il faisait face à deux voleurs : le courtier et le pilleur politique qui travaillaient main dans la main contre lui. Avec cette combine, le courtier a acquis le prestige de l’approbation politique accordée en vertu de la loi et l’État a obtenu un moyen douteux d’imposer des impôts aux citoyens (par le biais d’un impôt caché appelé l’inflation). C’est une alliance vicieuse, qui reste vicieuse. »

E.C. Reigel (1879-1953) théoricien monétaire et défenseur des consommateurs

-
A consulter:
http://www.lacrisedesannees2010.com/article-la-crise-scenario-pour-2010-42124131.html
http://etienne.chouard.free.fr/forum/viewtopic.php?pid=8049#p8049

Merci à Olivier de m'avoir transmis le lien
Source http://www.dailymotion.com/video/xbqww7_largent-dette-2-promesses-chimeriqu_news

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation