Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 06:26

En région parisienne, la crise est finie et les prix sont repartis à la hausse au 1 er trimestre 2010. Ailleurs, les observateurs ne sont pas d'accord... Retrouvez les prix à Paris, en banlieue et dans les grandes villes de France.

 

Cette crise de l'immobilier aura vraiment été atypique.  La baisse des prix, commencée à l'automne 2008, aura duré à peine plus d'un an si l'on en croit les professionnels. Dans la cacophonie ambiante _ la FNAIM estime que les prix ont baissé au 1er trimestre 2010, Century 21 assure qu'ils ont monté, et les notaires ne se sont pour le moment prononcés que pour l'Ile-de-France _, il est difficile de se faire une opinion définitive.  Une chose est sûre : les transactions, sans retrouver les niveaux d'avant la crise, sont repartis à la hausse et les prix aussi, surtout à Paris, où les notaires s'attendent à un boom de plus de 10 % cette année. En banlieue, ils retrouvent également des couleurs. Ailleurs, la situation est plus contrastée. Retrouvez tous les prix à Paris, dans 50 villes de banlieue et dans près de 40 grandes villes de France.

 

Suite de l'article (lesechos.fr)

 

Merci Damien

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Immobilier
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 21:40
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie en image
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 21:38

La commission Attali sur la croissance propose un effort massif d'économies en trois ans pour amorcer le redressement des finances publiques françaises.

 

Sans nouvelles mesures pour rétablir ses finances et stimuler sa croissance, la France sera en effet en 2020 dans une "impasse économique, financière et sociale", prédit-elle dans un pré-rapport remis au président Nicolas Sarkozy.

Selon elle, l'effort budgétaire à consentir est au minimum de 65 milliards d'euros sur les années 2011-2012-2013, soit plus d'une vingtaine de milliards par an.

 

"Si le taux de croissance (du PIB) est à 2,5% pendant cette période, il faut trouver 60 milliards d'euros cumulés sur trois ans d'ici 2013, et si notre croissance est d'un point de moins, il faut mettre 10 milliards de plus par an", a expliqué Jacques Attali lors de la présentation du pré-rapport à la presse.

 

"Ça ne fera que commencer à ralentir la croissance de l'endettement", a ajouté cet ancien proche collaborateur du président socialiste François Mitterrand.

 

Lors d'une émission sur le site internet du Figaro, il a même estimé que ce "plan catastrophe" devrait consister en un effort budgétaire de 100 milliards euros en trois ans.

 

A titre de comparaison, la coalition au pouvoir en Allemagne est parvenue lundi à un accord sur un plan visant à économiser environ 80 milliards d'euros d'ici 2014 en conjuguant réduction des dépenses publiques et relèvement de certaines taxes.

 

Suite de l'article (lepoint.fr)

 

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 21:44
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie en image
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 20:27

Si le nombre de notaires ne cesse de grimper, la crise touche durement la profession. Les actes enregistrés et le chiffre d'affaires sont en baisse sensible et le nombre de salariés recule.

 

Suite de l'article (lesechos.fr)

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Immobilier
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 14:37

 

 

Retracer l’historique du prix du logement depuis plus d’un siècle permet d’identifier les facteurs qui influent sur son évolution. Cet article montre le caractère « cyclique » du prix des logements autour d’une tendance longue, parallèle au revenu par ménage. Il souligne également que les variations des taux d’intérêt, du prix des actions ou encore de la taille du parc de logements ne l’impactent pas de manière déterminante.

 

Suite de l'article (cairn.info)

   

Voir également ce document qui est plus complet http://tropicalbear.over-blog.com/ext/http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Friggit_Prix_des_logements_sur_le_long_terme_note_cle0ab952.pdf

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Immobilier
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 19:58
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Humour
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 15:35

Le rebond du marché immobilier en Ile de France au premier trimestre constitue une surprise pour les notaires qui n'écartent pas la possibilité d'une flambée des prix à Paris. Loin d'être un indicateur de bonne santé, cette hausse illustre surtout la pénurie.

 

Les prix en Ile-de-France sont repartis à la hausse en tendance annuelle, annonce jeudi, la chambre régionale des notaires. Fin mars 2010, la variation annuelle des prix tous logements confondus s'élève à + 1% et même +1,7% à Paris où la tendance était négative depuis plus d'un an.

 

Le mouvement de baisse des prix observé depuis l'été 2008 est maintenant interrompu depuis juin 2009. Mais la reprise du marché a manifestement connu une accélération en ce début d'année, d'où une hausse de 2,5% au premier trimestre 2010 par rapport au quatrième trimestre 2009. Un retournement qui s'explique en partie par "la baisse des prix de l'an dernier" et par des taux d'intérêt, "tombés à un niveau plancher", parfois inférieurs à 3,5% pour des prêts de 15 à 20 ans.

 

Suite de l'article (lexpansion.com)

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Immobilier
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 11:07

 

Réguler. Depuis la crise, le mot est dans toutes les bouches. On promettait davantage de régulation notamment dans la titrisation, comme les « subprimes » qui furent le catalyseur de la crise. Le projet de loi sur la régulation bancaire et financière, que l'Assemblée examine cette semaine fait exactement le contraire. Porté par le lobby des banques, il organise la promotion de la titrisation. Dans la plus grande opacité.

  

« Je veux qu'on tranche la question angoissante du hors bilan. A quoi ça sert de fixer aux banques des ratios de solvabilité sur leur bilan si on les autorise à avoir à côté un hors bilan ? (…) Ce qu'on appelle la titrisation. C'est-à-dire que chaque jour, les banques consentaient un prêt à 10h00 du matin, le revendaient à 17h00 le soir, prenaient la commission, le déstockaient, le mettaient dans ce qu'on appelle un SPV et mutualisaient ce mauvais risque », pas content Nicolas Sarkozy. Devant les Français lors de l’émission "Face à la crise" de février 2009, le Président se faisait le champion de la lutte contre les mauvaises pratiques bancaires. Ce n’était pas la dernière, ni la première. 

 

On allait donc voir ce qu’on allait voir : sus à la spéculation, halte à la titrisation. Résultat des opérations : le contraire. Le projet de loi intitulé « Régulation bancaire et financière » est un rêve pour le lobby des banques : l’instauration de la titrisation à grande échelle. « Le résultat de quatre années de travail », s'enorgueillit presque l’un de ses animateurs, pas peu fier que son bébé législatif  peu amendé par les députés, passe comme une lettre à la poste.

Car les parlementaires de la commission des finances qui ont examiné le texte n’ont apparemment pas bien apprécié la portée des petits articles de la fin du texte qui instaurent « Les sociétés de financement de l’habitat. ». Effectivement, ca sonne joliment, et quel parlementaire pourrait être contre ? Sauf que ces articles organisent la promotion de la titrisation des créances immobilières, que les banques portent actuellement dans leur bilan, et qu’elles aimeraient bien refourguer ailleurs.

Suite de l'article (marianne2.fr)

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Immobilier
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 22:30
1. Une prévision de croissancedu PIB mondial, émise par le FMI, de +2,7%... Réaction à chaud!

Nous avons pu interviewer Pascal Roussel de la Banque Européenne d'Investissements qui s'exprime ici en son nom propre.
Certaines grandes personnalités des milieux économiques se montrent à nouveau optimistes quant à l'évolution de l'économie mondiale. Comment peut-on lire cette indication ? De même, l'évolution des économies nationales ont de facto un impact sur les équilibres monétaires. Comment ceux-ci évolueront durant la crise ?
Voici les deux axes autour desquels s'articule la présente interview.
 

 

 

2. Comment la population civile peut-elle prendre une telle estimation?

Nous avons pu interviewer Pascal Roussel de la Banque Européenne d'Investissements qui s'exprime ici en son nom propre.
Certaines grandes personnalités des milieux économiques se montrent à nouveau optimistes quant à l'évolution de l'économie mondiale. Comment peut-on lire cette indication ? De même, l'évolution des économies nationales ont de facto un impact sur les équilibres monétaires. Comment ceux-ci évolueront durant la crise ?
Voici les deux axes autour desquels s'articule la présente interview.

 

 

 

3. Comment vont évoluer les devises dans un tel environnement?

Nous avons pu interviewer Pascal Roussel de la Banque Européenne d'Investissements qui s'exprime ici en son nom propre.
Certaines grandes personnalités des milieux économiques se montrent à nouveau optimistes quant à l'évolution de l'économie mondiale. Comment peut-on lire cette indication ? De même, l'évolution des économies nationales ont de facto un impact sur les équilibres monétaires. Comment ceux-ci évolueront durant la crise ?
Voici les deux axes autour desquels s'articule la présente interview.

 

 

 

 

 Source http://www.leseditionsromaines.biz/

 

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie en image
commenter cet article

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites 

un compteur pour votre site

Recherche

">

Geolocalisation