Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 06:28

A partir du 1er janvier 2011, toute annonce immobilière de vente ou de location d’un appartement ou d’une maison devra contenir le diagnostic performance énergétique, appelé DPE, du bien. Pour vendre ou pour louer un logement, il faudra désormais montrer obligatoirement ses performances énergétiques par le biais du DPE. Les diagnostics immobiliers permettent ainsi à l’acheteur ou au locataire de choisir son bien immobilier en toute connaissance de cause.

 

Suite de l'article (.immobilier-danger.com)

 

 

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Immobilier
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 22:27

Le prix des CDS monte très fortement. Nous sommes à un nouveau plus haut sur ce contrat qui assure un acheteur d’obligation française contre la faillite de notre Etat.

 

Source (lafaillitedeletat.com)

 

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 22:19
Un nouveau mécanisme pour tenter de sauver l'union monétaire - Tribune Vidéos
Retrouvez chaque matin la chronique économique de François Lenglet sur BFM TV, aujourd'hui : Un nouveau mécanisme pour tenter de sauver l'union monétaire
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie en image
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 21:05
Christine Lagarde : "Comparer la France et l'Irlande ? Racoleur, mais pas économiquement juste !" (29/11/10) - Videos.RTL.fr
La ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, répondait aux questions de Jean-Michel Aphatie lundi matin. Christine Lagarde "espère" que "l'incendie est éteint" en Irlande, après la finalisation d'un plan de sauvetage de 85 milliards d'euros pour ce pays. Dire que la France est menacée au même titre que la Grèce ou l'Irlande, dont les dettes publiques ont explosé, n'est pas "économiquement juste", a-t-elle plaidé, après des informations spéculant sur la nécessité d'un plan de sauvetage similaire à celui adopté pour Athènes et Dublin. Elle a jugé que le montant du plan européen de sauvetage de l'Irlande était suffisant et elle a dit avoir confiance dans la détermination du Portugal à redresser ses finances publiques grâce à un "plan rigoureux" d'austérité".
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie en image
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 21:53

 

Alors que l’Irlande a demandé l’aide européenne, les marchés ne se calment pas. Comment l’expliquer ? Cela tient en partie à des raisons propres à l’Irlande, mais également aux problèmes d’autres pays de la zone euro et, plus généralement, à la construction même de l’union monétaire. Les craintes qui se sont cristallisées avec l’appel au secours de l’Irlande portent davantage sur la façon dont la zone euro fait face à cette crise que sur les seules perspectives budgétaires d’un Etat représentant moins de 2% du PIB de la zone.

 

En Irlande, contrairement à la Grèce, ce ne sont pas des excès de dépenses publiques qui ont conduit à la crise, mais les difficultés du système bancaire. Dès le début de la crise financière, l’Etat irlandais a garanti presque toutes les dettes du secteur bancaire, ce qui représente plusieurs années de PIB. Ces garanties étaient sans conséquence tant que le risque ne se matérialisait pas. Mais les banques ont rapidement accumulé des pertes (notamment parce que de nombreux crédits immobiliers ne sont pas remboursés), et leur situation pourrait encore s’aggraver avec la détérioration de la conjoncture. C’est donc par ricochet, à travers les garanties publiques, que la soutenabilité des finances publiques irlandaises est aujourd’hui remise en question, suscitant la méfiance des investisseurs et probablement une impossibilité de se refinancer sur les marchés en 2011, lorsqu’une bonne partie de la dette actuelle viendra à échéance. L’Irlande a alors demandé et obtenu de bénéficier de l’aide combinée du Fonds européen de stabilisation et du Fonds monétaire international.

 

Suite de l'article (telos-eu.com)

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 19:38

La banque centrale américaine, la Fed, qui a injecté 600 milliards de dollars de bons du Trésor dans l'économie, cherche à stimuler l'économie américaine. Mais sa stratégie présente des risques, notamment dans un contexte où il n'existe pas de coordination internationale des politiques économiques.

 

 

La Fed, la banque centrale américaine, a décidé le 2 novembre dernier de racheter pour 600 milliards de dollars de bons du Trésor émis par l'Etat fédéral, soit l'équivalent de 4 % du produit intérieur brut (PIB). Ce qui revient à créer ex nihilo autant de monnaie supplémentaire pour l'injecter dans l'économie. Cette décision a suscité de fortes critiques aux Etats-Unis mêmes (et notamment parmi les membres du board de la réserve fédérale), mais aussi et surtout à l'étranger : les autorités chinoises ainsi que le ministre allemand des Finances ont accusé la Fed de chercher à dévaluer artificiellement la monnaie américaine tout en alimentant de nouvelles bulles spéculatives. Alors la Fed fait-elle n'importe quoi ? Pas vraiment, même si sa stratégie présente en effet des risques, notamment dans un contexte où il n'existe pas de coordination internationale des politiques économiques.

 

Pourquoi la détente quantitative ?
 

Il faut rappeler tout d'abord que, en temps normal et contrairement à ce que l'on croit souvent, ce ne sont pas les banques centrales qui créent de la monnaie dans les économies modernes. Elles ont certes la responsabilité d'imprimer des billets de banques, mais de nos jours billets et pièces de monnaies ne jouent plus qu'un rôle négligeable dans l'activité économique vis-à-vis de l'océan de monnaie qui n'existe que sous forme d'écritures, d'où son nom de monnaie scripturale, dans les comptes des institutions financières. Ce sont ces dernières pour l'essentiel qui créent de la monnaie supplémentaire en accordant des crédits aux entreprises et aux ménages. Parce qu'en fournissant ces crédits sans contrepartie immédiate, elles font le pari que, grâce à la croissance économique, les revenus futurs de leurs clients leur permettront de rembourser effectivement leur dette. Et en retour, c'est cette création monétaire par les banques qui conditionne l'accroissement de l'activité économique en permettant les investissements supplémentaires des ménages et des entreprises. Sur ce plan, le rôle des banques centrales consiste surtout à faciliter ou à freiner cette création monétaire en jouant sur le niveau taux d'intérêt directeur à court terme auquel elles-mêmes accordent des financements aux banques. Taux qui sert également de référence dans les financements que les banques s'accordent entre elles sur le marché interbancaire.

 

Mais en situation de crise, les banques refusent de se prêter les unes aux autres et cessent également de prêter aux ménages et aux entreprises qui eux-mêmes cherchent surtout à se désendetter… Même quand la banque centrale a ramené ses taux d'intérêts à zéro. Comme il n'y a plus de création monétaire, la machine économique s'arrête et risque de s'engager dans une spirale de dépression, car les prix se mettent à baisser, augmentant encore le poids des dettes passées… C'est pour éviter ce scénario funeste vécu après 1929, que les banques centrales ont décidé de créer elles-mêmes de la monnaie à grande échelle en 2008-2009, mettant en œuvre une politique dite de « détente quantitative » ou « quantitave easing ». Et pas simplement la Fed mais aussi la Banque centrale européenne et la Banque d'Angleterre.

 

Suite de l'article (alternatives-economiques.fr)

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 00:06
Serge July : "La crise de la dette : l'effet domino" - Videos.RTL.fr
Du lundi au vendredi à 18h25, le fondateur de "Libération" et grand observateur de la vie politique depuis trente ans, propose un billet d'humeur. L'occasion de livrer son regard sur une actualité qui l'a marqué.
Mots-clés : rtl info july
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie en image
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 23:48

Capture-copie-1.JPG

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Immobilier en image
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 23:23

Capture.JPG

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie en image
commenter cet article
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 21:19

 

La France a emprunté "en urgence" 930 millions pour payer les salaires de certains fonctionnaires.

 

Le Sénat a validé mercredi l’ouverture "en urgence" de nouveaux crédits par l’Etat, pour un total de 1,39 milliards d’euros. A quoi vont servir ces nouveaux crédits ? Non pas à investir, mais tout simplement à payer le salaire de décembre des fonctionnaires de huit ministères, dont celui de l’Education nationale.

 

Suite de l'article (europe1.fr)

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie
commenter cet article

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites 

un compteur pour votre site

Recherche

">

Geolocalisation