Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 09:55
François ASSELINEAU était l'invité le mardi 06 septembre 2011 d'Abdelkrim BRANINE, journaliste présentateur du Forum Débat sur BEUR FM.
 
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 20:28
7 septembre 2011, François Asselineau est l'invité de la radio Africa numéro 1, dans "le Grand débat".
 
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 19:53

La "démondialisation" est au cœur des primaires de la gauche et sera au centre de la prochaine élection présidentielle.. La convergence et la virulence des attaques dont ce projet politique fait l'objet, en particulier les points de vue critiques publiés récemment dans ces colonnes par Zaki Laïdi, Pascal Lamy et Pierre Lellouche, est un indice de l'inquiétude qu'il suscite chez les tenants du libéralisme.

 

Leur thèse est connue : la mondialisation serait un phénomène inéluctable, parce que provoqué par des mutations technologiques irréversibles – "le porte-conteneurs et Internet", pour reprendre les mots de Pascal Lamy. De surcroît, l'économie mondiale aurait atteint un tel degré d'intrication que les notions d'exportation et d'importations en seraient devenues caduques. Considérée comme l'horizon indépassable de l'Humanité, la mondialisation impliquerait "l'adaptation" des économies et des sociétés nationales. Seule la "régulation" permettrait de "maîtriser" ses "excès".

 

Quant aux millions de femmes et d'hommes que la mondialisation désespère – chômeurs au Nord, esclaves au Sud et à l'Est - ils n'auraient qu'à prendre leur mal en patience, ses bienfaits supposés devant nécessairement se faire sentir "à long terme". Sacralisée à l'instar d'une loi de la Nature, la mondialisation s'imposerait donc aux hommes. Proposer un autre modèle de développement déclenche aussitôt une classique entreprise de disqualification : la démondialisation serait une absurdité" (Zaki Laïdi), une "illusion démagogique", "une fable" (Pierre Lellouche), un "concept réactionnaire" (Pascal Lamy).

 

Bref, un véritable péché de l'esprit car, pour ses zélateurs, la mondialisation est une visée à la fois téléologique et théologique. Alors rappelons à ces esprits religieux que la loi de la gravitation n'a pas empêché les hommes de construire des avions ni les avions de voler. Les seules lois qui s'imposent à l'homme sont celles de sa raison et de sa volonté. Ce qui a été fait par des hommes peut être corrigé -et pourquoi pas défait ?- par d'autres hommes.

 

Surtout, si elle tire effectivement une part de sa force de données techniques, la mondialisation est avant tout un projet idéologique pensé, voulu et mis en œuvre avec opiniâtreté par des intellectuels et des responsables politiques, de gauche qui plus est. Le rôle central d'une certaine élite de la gauche française, incarnée par Jacques Delors, Pascal Lamy et Michel Camdessus, dans la conception et la promotion de la mondialisation, a été décortiqué par Rawi Abdelal, professeur à la Harvard Business School, dans Capital Rules : The Construction of Global Finance, (Harvard University Press, 2007). Un livre qu'il serait de salubrité publique de traduire enfin en français et de faire lire au plus grand nombre.

 

Pénétrés de la supériorité du libre-échange, ces hommes se sont toujours considérés comme des progressistes en lutte conte les conservateurs du "vieux socialisme" dirigiste ; ils persistent dans cette vision des choses : c'est ce qui donne son sens au mot " réactionnaire " dans la bouche de Pascal Lamy. Pour eux, en 1983, le choc de la "contrainte extérieure" (c'est ainsi que l'on désignait alors la mondialisation) a été un événement providentiel, l'occasion de faire valoir leurs conceptions en jouant du traumatisme politique qu'a représenté sur le moment cette "fin des illusions".

 

Ils ont alors convaincu François Mitterrand de libéraliser la finance. L'année 1983 n'a pas été l'année de la capitulation de la gauche française devant la finance, mais celle de son ralliement à celle-ci ! Un ralliement dont les mots d'ordre auront été "maîtrise" et "régulation". A partir de 1985, ayant pris la tête de la Commission européenne (Delors et Lamy) et du FMI (Camdessus), ils ont diffusé cette politique de libéralisation financière à l'ensemble de la planète. Par leur habileté politique et leur persévérance, ces "socialistes" français ont réussi à établir ce qu'il est convenu d'appeler le "consensus de Paris".

 

Suite de l'article (lemonde.fr)

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 19:23
Déçu par les mesures envisagées par le gouvernement sur le logement et leurs conséquences sur l’emploi, Guy Nafilyan, PDG de Kaufman & Broad, milite pour des règles stables et pérennes dans un marché encore fragile.
 
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Immobilier en image
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 21:23
Repost 0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 20:56

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/09/07/1ce608aa-d939-11e0-bc6a-a2a3bc54342b.jpg

 

Connu pour avoir prédit la crise financière de 2008, l'économiste Nouriel Roubini estime qu'un nouveau cataclysme financier est proche, conséquence du ralentissement de la croissance mondiale.

 

Suite de l'article (lefigaro.fr)

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans C'est possible
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 20:43
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 20:07
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 22:18

François de Closets

 

 

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Crise en France
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 21:40

Capture-copie-8

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Analyse du marché
commenter cet article

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites 

un compteur pour votre site

Recherche

">

Geolocalisation