Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 21:13
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Crise Européenne
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 22:43
Bernard Tapie met en garde contre l'inexpérience de François Hollande, candidat à l'élection présidentielle de 2012.
 
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 10:40
Marc Fiorentino BFM Business 23/03/2012
 
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Economie en image
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 22:08
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 22:31
Olivier Ferrand Président-fondateur du think tank Terra Nova
 
 
 
 
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 21:59

Deena Stryker
Daily Kos


Le fait qu'une seule émission de radio italienne (Radio Italia) ait parlé de la révolution en cours en Islande est un témoignage impressionnant du peu que les médias veulent bien nous dire sur le reste du monde. Les nord-américains ont pu se rappeler que, au début de la crise financière de 2008, l'Islande s'était déclarée en faillite. Les raisons n'en ont été abordées que très superficiellement, et depuis, ce membre peu connu de l'Union Européenne**** est retombé dans l'oubli (L'islande. Du fait que les pays européens s'effondrent les uns après les autres, mettant l'euro en danger, avec des retombées pour tout le monde, la dernière chose que l'oligarchie dominante** souhaite est que le cas de l'Islande se transforme en exemple.

 

En voici à présent les raisons :
Cinq années d'un régime purement néolibéral ont fait de l'Islande (320 mille habitants et pas d'armée) l'un des pays les plus riches du monde. En 2003, toutes les banques du pays ont été privatisées et, dans le but d'attirer les investisseurs étrangers, elles ont offert des lignes de crédit dont les coûts très bas ont permis des taux de rendement relativement élevés. Les comptes appelés "icesave" attirèrent de nombreux petits investisseurs britanniques et hollandais. Mais, au fur et à mesure que les investissements s'accroissaient, la dette des banques étrangères s'accroissait aussi. En 2003 la dette de l'Islande était égale à 200% de son PIB mais en 2008 elle en atteignait les 900%*. La crise financière de 2008 donna le coup de grâce. Les trois principales banques islandaises - Landbanki, Kapthing et Glitnir - firent alors faillite et furent nationalisées, tandis que la couronne islandaise perdit 85% de sa valeur par rapport à l'euro. A la fin de l'année, l'Islande se déclara en faillite.


Contrairement à ce à quoi on pouvait s'attendre, la crise offrit aux Islandais l'opportunité de récupérer leurs droits souverains, par un processus de démocratie directe participative, lequel a finalement abouti, grâce à une persévérance inflexible, à une nouvelle Constitution.

 

 

Suite de l'article (blogs.mediapart.fr)

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 21:24
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Crise en France
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 20:53
L'affaire Francois Asselineau La preuve que nous vivons dans une matrice de la pensée.
Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 22:02

  Graphique mars 2012       

Un petit clic sur l'image donne accès à un document imprimable.

Le graphique ci-dessus vous donne, sur une période de plus de 40 ans, l'évolution du ratio Prix/Loyer moyen des logements anciens pour la France métropolitaine. L'indicateur est calculé à partir de données élaborées par l'INSEE: 

Indice trimestriel des prix des logements anciens - France métropolitaine - Ensemble - Indice CVS (Base 100 au 4ème trimestre 2000). 

Indice des prix à la consommation - IPC - Ensemble des ménages - France métropolitaine - par fonction de consommation - Loyers des résidences principales

Les chiffres de l'INSEE sont fiables mais connus avec un retard de 3 à 6 mois. Pour avoir un repère, j'ai prolongé la courbe (trait en pointillé rouge) sur la base d'une baisse des prix de 10% par an et une hausse des loyers de 2% par an. 

Ce graphique est mis à jour tous les 3 mois, dès que les chiffres de l'INSEE sont disponibles.

Définitions


Pm/L
correspond au ratio prix moyen à la vente sur prix moyen à la location. Il s'agit ici de prix observés sur le marché.

Pe/L
 correspond à un prix théorique calculé à partir des fondamentaux économiques, notamment les taux d'emprunt. C’est le prix d’équilibre Solution Achat = Solution Location. 

L
correspond au prix moyen à la location observé sur le marché.

Deux mots sur le prix d'équilibre Pe/L

Pe/L est calculé à partir des fondamentaux économiques, notamment les taux d'emprunt. Il donne un prix d'arbitrage Solution Achat = Solution Location. Mais attention, ce prix d’arbitrage ne tient absolument pas compte de la plus-value ou moins-value que vous allez avoir lors de la revente. Il est calculé sur la base d’un marché équilibré : La hausse des prix se faisant au même rythme que celle des loyers (Pm/L est constant dans le temps). Donc, en dehors de toute spéculation, à la hausse comme à la baisse, Pe/L est le prix d’arbitrage qui permet d’obtenir un rendement locatif égal à celui d’un placement sans risque. Il faut avoir à l’esprit que ce prix d’arbitrage n’est valable que pour une résidence principale. En effet, dans le cas d’un investissement locatif (j’achète pour louer) on calcule un prix d'arbitrage Pe/L au minimum 25% plus bas que celui d'une résidence principale: les frais sont largement plus élevés (2 loyers par an pour une résidence principale et > 4,5 loyers par an pour un investissement locatif).

 

Pour en savoir plus sur le calcul de Pe/L et Pm/L  >> Estimation d'un actif immobilier 

Voir également >> La valeur d’un logement par le ratio Prix-Loyer


Analyse des derniers chiffres de l’INSEE

  

Pour la première fois depuis un an, le ratio Pm/L donne un petit signal de retournement à la baisse. Il devra être confirmé dans 3 mois.

 

Sur un an, les prix ont augmenté en moyenne de 4.33% et le ratio prix /loyer a progressé de 2.17 %. Sur la même période les loyers ont progressé de 2.11% sur un an. Le ralentissement de la hausse des prix est confirmé.

 

Par rapport au point le plus haut (1/1/2008), le Ratio Prix / Loyer présente une baisse de 3.1%. 

 

 

Pour mieux comprendre le marché immobilier  Février 2011: Point sur le marché immobilier

 

Rappel


Au plus haut de la bulle, les prix rapportés au PIB par ménage présentaient une surestimation de 80%. Pour retrouver un marché cohérent avec les fondamentaux économiques, le ratio Prix/Loyer doit baisser de 45%. Les prix devraient donc descendre autour de 143 Loyers, ce qui correspond à un rendement brut de 12/(143 x 107%)=7,84% (avec 143 x 107%= capital investi, en comptant 7% de frais de notaire).  Ne pas oublier qu'en 1998 les prix étaient en moyenne autour de 130 loyers, et permettaient donc d'obtenir un rendement brut de 8,4%.

 

 

Evolution-des-fondamentaux-copie-1.jpg

 

     

 

 

 

 

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Indicateurs
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 21:42

 Par Jacques Sapir

 

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Crise mondiale
commenter cet article

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites 

un compteur pour votre site

Recherche

">

Geolocalisation