Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 22:22

Pour y répondre, il suffit, une fois de plus, de se tourner vers l'Histoire. Mais avant qu'entend-on exactement par faillite ?
La faillite est définie comme la situation de cessation de paiement des créances pouvant mener à la liquidation des biens.


Parlant de faillite des états tout le monde a immédiatement en tête la triste affaire des emprunts russes qui a ruiné des milliers d'épargnants français (près du tiers de l'épargne française ou 15 milliards de francs or de 1887 à 1913, sachant que le ratio entre le franc or et le franc 2001 est d'environ de 4000 je vous laisse actualiser cette somme) et dont les seules à en avoir profité sont les banques qui les ont placés (selon wikipedia ''Le Crédit Lyonnais, réalise 30% de ses profits avant 1914 grâce aux emprunts russes''). Le recul par rapport à ces évènements conduit souvent à des réflexions fatalistes oui mais c'était à cause de la révolution russe ou empreintes de commisération de toutes façons c'est bien fait pour les rentiers. Car effectivement une personne qui a réussi à se constituer une épargne grâce aux fruits de son travail et qui de surcroît cherche à assurer le maintien du pouvoir d'achat de celle-ci est par nature suspecte dans la mentalité hexagonale ... surtout s'il s'agit de celle des autres.


Mais dans l'histoire récente nous avons connu aussi plusieurs faillites d'état. Selon Standard & Poors depuis les années 70, environ 90 pays auraient fait défaut sur leurs dettes. Le Pérou détient un record sur cette période avec des défauts sur sa dette en 1976, 1978, 1980, 1983 et 1997. L'Argentine a fait défaut sur la sienne en 2001 conduisant à des scènes de panique dignes des meilleurs films américains sur la Grande Dépression. Plus proche de nous la défaillance de Dubaï en 2009 nous rappelle que ceci reste d'actualité. Quant au Mexique et la Russie, qui firent défaut respectivement en 1982 en 1998, ils détiennent un autre record celui de l'impact de leur défaillance sur la sphère financière mondiale.


La France elle même n'a pas échappé à cette malédiction. Reprenez vos livres d'Histoire et relisez les passages concernant la période du Directoire. Croulant sous les dettes héritées de l'administration royale et de la Révolution, le ministre des finances du Directoire, Dominique-Vincent RAMEL, faisait passer une loi de finances effaçant les deux tiers de la dette de l'État.

Ces deux tiers sont alors remboursés à leur valeur nominale en bons admis pour le paiement des impôts ou des biens nationaux. En remboursant le capital en monnaie de singe le Directoire permettait ainsi d'alléger le budget national du paiement des intérêts sur les deux tiers de la dette. Cette opération est restée longtemps présente dans les esprits français sous le nom de ''banqueroute des deux tiers''.

Lorsque j'évoque ces épisodes historiques avec certains il m'est souvent rétorqué que ceci ne peut pas arriver aux États-Unis car ''ils ont le dollar et la planche à les fabriquer''. En fait qu'est-ce qui pourraient conduire à la cessation de paiement d'un état comme les États-Unis ?

Suite de l'article (pro-at.com)

Partager cet article
Repost0

commentaires

C

Alerte au spam ...


Répondre
P

Oui, c'est exactement cela ! Il convient d'ajouter, que la faillite des Etats va se dérouler dans une crise monétaire sans précédent, notamment à cause de la monnaie unique et des interconnexions
entre les monnaies fiduciaires du panier du FMI :
Depuis des années 80, les américains ont systématiquement utilisé la libre convertibilité pour déverser les déchets US ( dollar ) dans les zones de libre convertibilité. Le point culminant de ce
comportement arrive dans les années 90 où la gabegie de la planche à billets gagne la zone euro fraîchement créé : Avec les déversements et spéculations dans tous les sens. Pour rappeller: la
plupart des investissements des délocalisations proviennent DE LA PLANCHE A BILLETS. Avec la crise dite " des valeurs technologiques " le système arrive à saturation définitive, surtout avec la
politique de la résolution de cette même crise : La planche à billets, taux d'intérêts bas et la spéculation immobilière. Il convient de rappeller que le pire est justement là : Dans la spéculation
immobilière qui fait propager la dette à toutes les strates de la socièté via l'acquisition du logement. Avec plus de 50 % de " propriètaires ", d'ailleurs, propriétaires de quoi ? D'une DETTE pour
la plupart, des smicards avec 200, 300 K € de dette à rembourser intérêts compris ! La situation française est ainsi irrémediablement compromise. Ne nous voilons pas les yeux : La CRISE MONETAIRE
va dégonfler de façon INEVITABLE la masse monétaire surgonflée des monnaies fiduciaires : En nettoyant la bourse au passage : Par ailleurs un PER à 40 c'est quoi ???? Parier sur quarante ans de
stabilité de résultat n'est plus une spéculation, c'est une folie.
La seule valeur reste l'or : Et il n'est pas cher, au vu de la masse monétaire qui gonfle encore tous les jours : Plans de sauvetage, de soutien, rachat de la dette souveraine et je m'en passe, ce
sont les solutions à la soviètique et qui finiront à la soviètique ! Eclatement de l'UE à 27, troubles sociaux, banditisme, on aura droit à tout !
L'or reste la seule valeur qui survivra, comme elle à survécu depuis des millénaires à TOUTES LES CRISES ECONOMIQUES DE L'HUMANITE. Fuyez l'or papier ETF, dérivés boursiers et certificats, achetez
uniquement de l'or physique : Chez ONEMINUTEGOLD. COM ils vous livreront à domicile et pour des quantités plus importantes il suffit de les contacter par mail.
Le marché de l'or physique finira par l'ASSECHEMENT, quand dans la phase finale , la déconnexion entre la surabondance des liquidités papier fera exploser les marchés de l'or EN IMOSSIBILITE DE
LIVRER les contrats :

L'or physique est disponible en quantités limités : La plache à billets, c'est à dire des écritures dans les ordinateurs, sont virtuellement illimitées !




Répondre
C

ça doit faire une petite dizaine d'année que j'explique que la France fera faillite un de ces jours, et jusqu'à présent ça ne déclenche que des rires ...

Ce point historique est très intéressant, et permet de mettre en perspective les évènements. 

Le "peuple" croit que le déficit est seulement de  3% (11% en ce moment), mais 3% du ... PIB, ce qui ramené au budget de l'état représente non plus 3% mais 15 à 20 % ... 

La faillite des états entrainera la chute des biens immobiliers, à des planchers inconnus ...


Répondre

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (30/07/2021)

5 029 588

Recherche

Map">

Geolocalisation