Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 09:59

 

Les syndicats et le patronat ont lancé jeudi leur négociation sur l'avenir des retraites complémentaires, pour notamment trouver les moyens de garantir l'équilibre de ces régimes en difficulté, en tenant compte de la nouvelle donne créée par la réforme des retraites.

 

Vers 18H00, cette première séance, au siège du Medef, était toujours en cours.

 

Les syndicats (CGT, CFDT, FO, CFE-CGC, CFTC) et le patronat gèrent ensemble les retraites complémentaires obligatoires des salariés du privés, au sein de l'Agirc (cadres) et de l'Arrco (ensemble des salariés), des régimes obligatoires fonctionnant par points.

 

Les pensions versées par ces régimes représentent en moyenne près d'un tiers de la pension des non-cadres et plus de la moitié de celle des cadres.

 

Pour les syndicats, la première urgence de la négociation est de reconduire l'AGFF (Association pour la gestion du fonds de financement de l'Agirc et de l'Arrco), un dispositif qui finance la retraite complémentaire avant 65 ans et qui arrive à échéance le 31 décembre.

 

"Tous les syndicats ont demandé une prolongation jusqu'en juillet 2011", a indiqué Jean-Louis Malys, négociateur de la CFDT, lors d'une suspension de séance.

 

L'âge minimal pour une retraite complète est resté formellement fixé à 65 ans à l'Agirc-Arrco. Si l'AGFF n'était pas reconduit, les assurés liquidant leur retraite de base à taux plein avant 65 ans pourraient continuer à liquider en même temps leur retraite complémentaire, mais moyennant une décote pouvant atteindre jusqu'à 22% à partir de janvier prochain.

 

 

Suite de l'article (actu.voila.fr)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation