Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 18:19
Le marché immobilier est en panne : les appartements et maisons à vendre ne trouvent plus preneur, les ventes et la construction de logements neufs en dehors du secteur social s'effondrent, la construction de maisons individuelles et l'activité des aménageurs suit le même chemin, alors même que le crédit immobilier n'a jamais été aussi bon marché, et qu'il manque, de l'avis général, entre 800.000 et un million de logements pour satisfaire les besoins, créés par une démographie dynamique et les évolutions sociologiques réduisant le nombre de personnes par ménage ! Les explications avancées à ce paradoxe ne manquent pas : hausse de la fiscalité sur les revenus et les plus-values, suppression du prêt à taux zéro dans l'ancien et recentrage dans le neuf, "rabotage du "Scellier", retour à l'ISF au taux fort, hausse de la fiscalité locale, etc. Sont-elles les bonnes ? Et ne servent-elles pas à défendre les intérêts de ceux qui ont trouvé leur compte dans la flambée des années 2000 ? Et si la crise des activités immobilières ne reflétait que celle de l'économie générale, aggravée par l'insouciance des acquéreurs qui, au cours de la dernière décennie, dopés par les crédits bon marché et les aides publiques, ont fait monter les prix très au delà du raisonnable...

Attention il y a plusieurs page
Merci à Tron pour cet article
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> Très bonne remarque de N1. Il vaut mieux acheter à bas prix avec des taux élevés qu'au prix fort à des taux bas je suis totalement d'accord. Pour moi ce n'est pas du tout le moment d'investir, le<br /> prix des biens étant surestimés. <br /> <br /> <br /> Il faut attendre une baisse nette des prix. Peut être va t-elle arrivé bientôt la France ayant pour la première fois depuis longtemps, eu une croissance de 0,5%?<br />
Répondre
1
<br /> Des taux favorables?<br /> <br /> <br /> Il faut quand même etre bien clair. Il vaut mieux acheter à bas prix avec des taux élevés que acheter au prix de l'or avec des taux bas : calcul à l'appui, tout le monde vous le dira<br /> <br /> <br /> Sauf que dans ce cas précis, tous ceux qui ont intéret à la hausse pertpétuelle ou au staut quo ne le disent pas. L'eternet crédo est "c'est le bon moment pour acheter car les prix baissent et<br /> les taux n'ont jamais été aussi favorables.<br /> <br /> <br /> Il est donc urgent d'attendre. D'ailleurs, il ne va pas tarder le temps ou l'état en manque d'argent grillera sa dernière cartouche  : taxer  les propriétaires, la seule chose au jour<br /> d'aujourd'hui qui ne  peut pas se délocaliser. (et en plus , ce sera un bon moyen de faire participer tous les résidants étrangers à l'effort national)<br />
Répondre
J
<br /> On peut en pondre des pages : le problème c'est les prix, abbérants car :<br /> <br /> <br /> - totalement déconnectés de la valeur intrinsèque des biens (coût de construction, qualité, etc...) et c'est ce qui me navre le plus quand je pense que des gens payent des bouses mal finies au<br /> prix de l'or (ou plutôt ont payé...)<br /> <br /> <br /> - totalement déconnectés des capacités financières des primo accédants.<br /> <br /> <br /> Ces dix dernières années, l'immobilier est devenu un produit de boursicotage, de spéculation, phénomène entretenu par des subventions PUBLIQUES : c'est fini, point! Malheur à ceux qui viennent<br /> d'acheter et qui comptaient revendre rapidement avec une plus value INDUE, ils ont joué, ils perdront et... ce sera bien fait! Pour ceux qui ont acheté il y a 10 ou 15 ans, même vendre dans un<br /> contexte baissier leur rapportera deux fois la mise (sauf s'ils attendent trop, en estimant perdre de l'argent, alors qu'ils en gagneraient encore beaucoup...)<br /> <br /> <br /> Je n'achèterai pas à ces prix là, je ne compte pas sur l'état pour m'aider et je vous salue bien bas...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (30/07/2021)

5 029 588

Recherche

Map">

Geolocalisation