Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 15:06
Depuis dix ans, les prix de l'immobilier ont plus que doublé entraînant dans leur sillage les prix des loyers. Cette tendance creuse les inégalités, paupérise les classes populaires et fragilise les classes moyennes, qui consacrent une part toujours plus grande de leurs revenus pour se loger. Comment les pouvoirs publics peuvent-ils encadrer les prix du foncier, éviter la captation des plus-values par des rentiers et encourager des constructions et réhabilitations adaptées à la demande et à la crise écologique ? Bref, comment peut-on dégonfler la bulle immobilière ? C’était la question du 10ème Jeudi de l’écologie 2012 qui s'est tenu le 3 février 2011.
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

isa 23/05/2011 10:51



Bon diagnostic de l'état du marché, pour une conclusion qui est fausse. Comme dit ici, les prix de l'immobilier sont bien tenus, par la pénurie organisée, les incitations fiscales,  la
cupidité des vendeurs qui dans la plupart des cas peuvent tenir leur prix très longtemps, et par la précipitation d'acheteur qui ne se posent pas beaucoup de question. Pour toutes ces raisons, la
bulle n'est pas une bulle car il n'y a rien qui n'est susceptible de changer dans l'immédiat....et les verts qui sont les seuls à se saisir de cette question sont très  loin d'accéder
au pouvoir.  CQFD  helas



marine 23/05/2011 00:16



En attendant la baisse que j'espère inéluctable, j'ai eu l'exemple cette semaine de deux présumés pigeons qui n'ont pas hésité à payer le prix fort pour la maison de leurs rêves: 1°cas, une jeune
collègue qui m'a dit avec enthousiasme qu'"ils" allaient payer pendant 25 ans,  jusqu'à leur retraite,en faisant des heures sup', et que bien sûr il y aurait un jour, durant ces 25 ans,
et la toiture, et la chaudière...mais qu' "ils" assumaient, et que ça fait des années qu'on leur dit que les prix vont baisser. Alors..., et prêt-relais...etc...  2°cas, une maison qui m'est
voisine, surévaluée notoirement pour cause de"situation dans un village recherché", désespérement en vente depuis juillet 2010 pour cette raison de prix inabordable, s'est vendue
avec 5% de décote seulement.Triste, triste! À quand la grève des acheteurs? Si tout le monde décidait, ne serait-ce que six mois, de ne plus rien acheter, je suis sûre que cela retournerait le
marché. Mais non, on fait le mouton de Panurge et on se précipite, sûr de faire une affaire.Hélas, ces jeunes (relativement jeunes) n'ont pas en mémoire comme nous, les sexagénaires,
une époque où l'on trouvait des maisons avec des prix "normaux", dans nos moyens. Leur vision est faussée et ils vont au casse-pipe avec la précipitation des enfants attirés par un paquet de
bonbons, et ils vont se coller avec bonheur sur le papier tue-mouches.Que peut-on faire à cela?Même si on croit en la mécanique des cycles immobiliers, grande est l'envie de les imiter, pour
ne pas rester tout seul sur le bord de la route, le seul qui n'aura pas "fait son affaire". Pour nous, cependant, la position est claire: ne pas acheter en haut de bulle. Qu'elle crève,
l'affameuse pas fameuse.


Pour sûr, je vais faire grise mine à ce nouveau voisin. Et peut-être le haïr, parce qu'il a eu les moyens de faire ce que nos jeunes ne veulent pas hasarder, sauf à se surendetter.Le
vivre-ensemble en prend un coup, avec cette démence des prix. Ces sentiments malsains, je ne les avais jamais éprouvés. Triste époque.


Pardon d'être dans l'anecdote.



Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation