Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 07:21

Paul Krugman

Paul Krugman

 

Imaginons le tableau suivant : la croissance récente s'appuie sur un gigantesque boom du bâtiment entretenu par les prix de l'immobilier en forte hausse, montrant ainsi tous les signes habituels d'une bulle. Une croissance rapide en terme de crédit s'est produite - une grande partie de cette croissance ayant lieu non pas grâce au système bancaire traditionnel mais grâce à un système bancaire parallèle non réglementé, non soumis au contrôle du gouvernement ni soutenu par des garanties gouvernementales. Aujourd'hui, la bulle éclate et nous avons de sérieuses raisons de craindre une crise financière et économique.
Est-ce la description du Japon à la fin des années 1980 ? Ou bien de l'Amérique en 2007 ? Cela se pourrait. Mais aujourd'hui je parle de la Chine, qui apparaît petit à petit comme un nouveau point dangereux dans une économie mondiale qui n'a vraiment, vraiment pas besoin de ça en ce moment.

J'étais réticent à donner mon avis sur la situation chinoise, en partie parce qu'il est terriblement difficile de savoir réellement ce qui se passe. Il est préférable d'envisager toutes les statistiques économiques comme une forme particulièrement ennuyeuse de science-fiction mais les chiffres de la Chine sont bien plus fictifs que la plupart des autres. Je me serais volontiers tourné vers de vrais experts de la Chine pour me guider, mais on ne trouve pas deux experts disant la même chose. Cependant, même les chiffres officiels sont déroutants et les nouvelles récentes sont suffisamment dramatiques pour tirer la sonnette d'alarme.

 

Le fait le plus marquant à propos de l'économie chinoise lors de ces dix dernières années c'est que la consommation des ménages, bien qu'en hausse, est restée inférieure à la croissance générale. Aujourd'hui, les dépenses à la consommation ne représentent que 35 pourcent du PIB, environ la moitié du taux aux Etats-Unis.

 

Qui achète donc les biens et services produits par la Chine ? Eh bien nous faisons partie de la réponse. Alors que la part du consommateur dans l'économie a décliné, la Chine s'est appuyée de plus en plus sur des excédents commerciaux pour maintenir ses entreprises à flot. Mais du point de vue de la Chine, ce sont les dépenses d'investissement qui comptent le plus, et elles ont augmenté jusqu'à représenter presque la moitié du PIB.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation