Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 21:50
Finalement il n'y a pas de problème !
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Il est + que temps de sortir du nucléaire 20/08/2011 11:45


Bonjour, On voit que le défilé des désinformateurs est à l’œuvre au Japon. On a les mêmes en France : Bruno COMBY, Polytechnicien :
http://www.dailymotion.com/video/xhpw7h_ecolo-pro-nucleaire-desinformateur-a-vomir_news Le plutonium, pas dangereux ? Mais bien sûr, tout à fait ! Pourquoi on se fait chier à le manipuler dans des
boîtes à gants où toutes les surfaces sont polies, en dépressurisation, avec des scaphandres autonomes dans les usines de retraitement ?? La dose mortelle est estimée à 1 microgramme dans les
poumons. Il y a peu (le 11 Août 2011), on a retrouvé sur le sol Japonais, à 38 kilomètres de Fukushima (à Iitate-Mura, préf. de Fukushima), du Neptunium-239. Source :
http://fukushima.over-blog.fr/article-les-vapeurs-de-fukushima-daiichi-81728062.html Source originelle : http://ex-skf.blogspot.com/2011/08/neptunium-239-detected-from-soil-in.html D'où vient le
Neptunium-239 ? Des réacteurs de Fukushima. Pourquoi ? Parce que chaque réacteur "moderne" contient 85 tonnes de combustible, et que celui-ci a fondu. Donc on obtient pour les réacteurs 1, 2 et 3
(le 4 "serait" vide, mais bizarrement explosé quand même...) : 67 + 85 + 85 tonnes de corium. Ces 230 tonnes sont semblables à du verre ou à de la céramique, le corium est un résidu extrêmement
chaud (2000 à 3000°C) qui bouffe tout, même le radier en béton situé sous le réacteur. Or, comme TEPCO continue de refroidir les réacteurs avec de l'eau, et qu'en s'enfonçant dans le sol, cette
masse est en contact avec l'eau qui s'est infiltré dans la roche du rivage de l'océan Pacifique. Il y a quelques jours, une alerte a été lancée par un travailleur, il indique que des fissures se
sont ouvertes dans le sol, et que de la vapeur en sort, elles crachent 10 sieverts PAR HEURE, au moins (appareils de mesures en butée...) Soit 100 millions de fois la radioactivité naturelle. De
quoi tuer quelqu'un en moins de DIX MINUTES, par le simple rayonnement émis, hors contamination induite. Il y aurait 6 zones de cette nature dans le site nucléaire. Et les séismes continuent. Selon
TEPCO, tout va bien, la situation est sous contrôle. Tu parles, Charles ! http://www.youtube.com/watch?v=sET4fqowKIg Le fait que le corium soit en contact avec de l'eau, cela a un effet de
"brisures" : que ce passe t'il quand vous refroidissez trop vite ou que vous réchauffez trop vite votre vaisselle en verre ? Elle se brise, sa structure est amorphe. Comme l'uranium et le plutonium
du MOX sont des "oxydes de", le résidu des gaines de combustibles en zirconium forme du "dioxyde de Zr, ZrO2", pareil pour ce qui reste des aciers, tout est oxydé. On a donc un produit très très
proche du verre, mais TRES chaud, qui va continuer à chauffer pour des milliers d'années, rien n'absorbe les neutrons émis par cette masse compacte, sauf... l'uranium-238, qui constitue plus de 95%
de la masse du combustible. L'uranium-238 ne sert à rien en soit, il sert "d'emballage", il absorbe les neutrons sans se fissionner. Par contre, une fois absorbé un neutron, il se transforme en en
Uranium-239, et 23 minutes après il se transforme en ...Neptunium-239. Mais celui-ci est instable. 2,4 jours après , le Neptunium-239 se transmute en ...Plutonium-239, la substance la plus toxique
connue par l'Homme, le Pu239 perd la moitié de sa radioactivité en 24390 ans. Il émet des rayons alpha (des noyaux d'hélium) qui sont "facilement arrêtés par une simple feuille de papier" ...et
démolissent à coup sût nôtre ADN, comme une boule de bowling sur nos quilles génétiques; provoquant ainsi des cancers variés, cela dépend des tissus atteints et des endroits où l'ADN s'est brisé.
Le "rayonnement alpha" est le plus dangereux du point de vue de la contamination interne. Autrement dit, LES masses de corium communiquent à la surface par des fissures, l'eau désagrège cette masse
en paillettes de verre puis en aérosol, la vapeur sortant du sol plane dans les airs, et se dépose à 80 kilomètres de là en moins de 2,3 jours ! Ce qui veut dire qu'une bonne partie du Japon va
être pollué au plutonium. Je rappelle qu'une bombe atomique contient de 7 à 500 kilos de plutonium. Il y a plus de 2000 tonnes d'oxydes de "matières uranides" : uranium, neptunium, plutonium,
américium, curium, etc, etc.. à Fukushima-Daiichi. Le risque est de maintenant assister à des explosions de vapeur souterraines qui pulvériseraient les bâtiments réacteurs en surface. Pour rappel,
le volcanisme le plus dangereux sur Terre est le "phréatomagmatisme", quand l'eau rencontre la lave des volcans. Celà crée des Maars, comme le Lac Pavin, des explosions terribles comme celles du
Santorin (Grèce) ou du Krakaotoa (Indonésie). Les volcans les plus dangereux sont ceux qui possèdent un glacier ou un lac de cratère. La vapeur monte en pression et donc en volume, et pulvérise
tout. Il va falloir un chantier international AU PLUS VITE pour repêcher ces masses de corium qui s'enfonçent, afin de les recueillir dans des petites masses fragmentées. Avec le temps,
l'uranium-235 apporte des neutrons excédentaires qui "fertilisent" l'uranium-238, qui génère du plutonium-239 fissile. Avec le temps, ces masses vont s'auto-enrichir en matière fissile et vont de
plus en plus dégager d'énergie. Laisser cette masse s'enrichir, c'est empoisonner une bonne partie de l'Humanité. Et ce n'est QU'UN site nucléaire ! Il reste encore 51 réacteurs au Japon, 59 en
France, 104 aux Etats-Unis, etc, etc... On a donc une prise de risques ÉNORME en termes de survie de l'espèce, pour "seulement" 434 réacteurs dans le monde, et ...6% de l'énergie produite
mondialement qui vient du nucléaire. Tout ça pour faire plaisir aux militaires et leur permettre de faire joujou avec des engins de mort perpétuelle (parce que 24390 ans fois 10 périodes, 300 000
ans c'est long quand même). Tout pays confondus, les renouvelables pèsent déjà plus lourd que le nucléaire, et les renouvelables continuent leur progression. Maintenant, il y a une guerre nucléaire
à mener, si on veut espérer voir nos enfants grandir "normalement" : http://1.bp.blogspot.com/-ZOTN2WtxWFI/Ta6WxtGI8HI/AAAAAAAATm4/YC01ZCjO01s/s1600/tchernobyl1.jpg
http://www.cerntruth.com/wp-content/uploads/2011/03/Chernobyl_3.jpg http://3.bp.blogspot.com/_bf_PG4SAYfU/R8tsWQvMULI/AAAAAAAAEPc/TPK4oYkgn0E/s320/0,1020,600112,00chernobyl+boy.jpg Sortons de cette
mafia nucléaire dans les urnes en 2012 ! C'est le seul moyen pour dire stop aux nucléaires "civil" et "militaire" : le Président de la République étant le Chef des Armées, NE METTONS PAS N'IMPORTE
QUI. EVA JOLY PRÉSIDENTE !


Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation