Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 22:25

Charles Gave

 

 

L’inflation, c’est de subventionner des dépenses qui ne rapportent rien avec de l’argent qui n’existe pas (Jacques Rueff)

 

J’essaie de comprendre ce qui se passe dans les marchés financiers depuis 40 ans. Pour être honnête, de temps en temps j’ai l’impression d’y arriver mais il m’arrive fréquemment de « flotter » un peu tant la masse des informations à digérer est importante. Mais la ou je deviens carrément schizophrène, c’est quand je ne comprends pas ce qu’essaye d’accomplir l’une ou l’autre des grandes banques centrales. Et c’est le cas aujourd’hui : j’ai des problèmes à comprendre ce que cherche à faire, non pas la BCE (pour une fois), mais la banque centrale US, couramment appelée « la Fed. »

 

McChesney Martin, l’un des gouverneurs légendaires de la Fed avait coutume de dire que son rôle était d’arrêter de verser de l’alcool aux invités des que la fête commençait à devenir amusante. Par la, il voulait dire bien sur que le rôle d’une banque centrale était de freiner quand l’économie accélérait et d’accélérer quand l’économie freinait. Or les signes que l’économie mondiale est peut-être en train d’entrer dans un boom commencent à s’accumuler. La reprise, après l’incroyable chute de 2008-2009 a commencé dans les pays émergents en général et la Chine en particulier. De la elle a gagné le Nord de l’Europe, la Suède en tète, puis est passée a l’Allemagne, aux Etats-Unis et elle a l’air de toucher maintenant des pays que l’on pensait sans espoir de croissance du style Italie ou Espagne Les matières premières, cuivre en tete, s’envolent, les marchés des actions suivent.

 

En fait, que l’on regarde les indicateurs économiques avancés du type PMI, le cours des matières premières, l’évolution des cours du pétrole, les cours de bourse des actions, voir l’immobilier dans des villes comme Hong-Kong, Singapour New-York ou Paris, tout semble indiquer qu’un nouveau boom inflationniste a commencé.

 

Rien de très surprenant dans l’irruption de ce boom, me direz vous, compte tenu de l’avalanche de liquidités déversées par les banques centrales en 2008-2009. Certes, certes, mais enfin, si nous rentrons dans un boom, peut être faudrait il que la Fed a tout le moins cesse d’injecter des liquidités et qu’elle commence peut être à faire monter les taux courts pour que les pauvres épargnants cesse de se voir massacrer avec des taux réels négatifs.

 

Suite de l'article (lafaillitedeletat.com)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Thierry FOURGEAUD 07/02/2011 13:25



Il me semble indispensable que les Etats-Unis laissent filer le dollar jusqu’à 1
dollar contre deux euros – et non 1,30 / 1,40 à ce jour – pendant une durée longue afin que les USA retrouvent une balance commerciale positive.


Par ailleurs et compte tenu de leur énorme déficit budgétaire, le dollar doit perdre une grande partie de sa valeur puisqu’il n’est plus indexé sur aucune valeur tangible…. je ne comprends pas ce
« tripatouillage » actuel…!!? (planche à billets).. qui nous entraine tous vers la catastrophe.


Il appartient au premier Pays du monde de donner l’exemple…!


Le marché ferait alors son oeuvre tout seul, les autres monnaies s’adapteraient et l’euro, par exemple, dévaluerait peu à peu de manière proportionnelle (il a toujours été sur-évalué depuis sa
création).
Certaines monnaies devraient elles aussi dévaluer ou non en fonction de l’état de leur finances publiques…


Il serait également souhaitable d’interdire en même temps toute spéculation sur les marchés des matières premières au minimum et si possible réglementer de manière draconienne les marchés
financiers.


Il faut également inscrire dans les constitutions l’interdiction de tout déficit budgétaire pour chaque état dans le monde, faute de quoi aucun redressement ne sera possible et l’économie mondiale
« implosera ».


Thierry FOURGEAUD consultant



lelievremilou 04/02/2011 23:30



Les valeurs d’épargne de substitution (matières premières, or, immobilier, art moderne etc.) sont purement et simplement un pari sur le maintien d’une politique désastreuse aux USA. Quand
cette politique cessera la liquidité disparaitra de tous ces marchés en une journée. Je ne suis pas assez intelligent pour jouer ca."


 


curieux, et, à l'encontre de l'avis de la plupart des économistes, sauf peut être Loïc Abadie, qui malgré tout conçoit depuis 1 an environ qu'il faut avoir environ 7% en OR, dans son
portefeuille



Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation