Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 10:08

Les prix sont orientés à la hausse, partout en Ile-de-France, pour les maisons comme pour les appartements. Une hausse qui pourrait dépasser 10 % à Paris cette année, selon les notaires d'Ile-de-France.

La reprise du marché de l'immobilier est belle et bien confirmée, en Ile-de-France en tout cas, selon les notaires.  Les chiffres qu'ils livrent ce matin font état d'améliorations sensibles. Le nombre de transactions d'abord. Il augmente mais pas encore suffisamment pour retrouver les niveaux d'avant crise, en 2006 ou 2007. Les prix, eux, sont à la hausse, partout en Ile-de-France, pour les maisons, comme pour les appartements. « Si la hausse continue au 2ème trimestre 2010, on s'attend à une augmentation annuelle des prix à deux chiffres à Paris », a précisé Thierry Delesalle, président de la commission de conjoncture immobilière des notaires de Paris Ile-de-France _ 10 % au moins de hausse des prix cette année à Paris donc.  « Ce chiffre là peut être atteint avec un déclalage d'un ou deux trimestres pour l'ensemble de l'Ile-de-France », a-t-il poursuivi.

 

Suite de l'article (lesechos.fr)

 


Merci Eric pour cet article et ce commentaire:

"C'EST LE MOMENT D'ACHETER ! ON EST JUSTE AVANT L'ETE, TRADITIONNELLEMENT DANS UNE BONNE PERIODE POUR L'IMMOBILIER. ALORS SVP DEPECHEZ-VOUS D'ACHETER AVANT QUE LES PRIX N'AUGMENTENT (TROP)"


 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E


J''espère que vous avez goûté le second degré de mon commentaire initial. Sur le fond, je suis entièrement d'accord avec tout ce qui se dit sur le fait de cette bulle immobilière sans précédant.
Cependant, je suis moins catégorique et craint que les prévisions de dégonflement de la bulle ne se concrétisent pas comme nous le souhaiterions. Quelques explications à cela :


- Les banques ont bien compris l'importance des taux bas, et entretiennent un buzz sur la baisse des taux à coup de baisses infimes


- Par rapport aux dégonflement des précédentes bulles, les possibilités offertes pour communiquer (y compris de fausses infomations) ont nettement évolué. Et dans ce contexte, il
faut reconnaître que le haut du pavé est solidement tenu par les professionnels de l'immobilier et autres parties prenantes (AI, notaires, pouvoirs publics) qui se relaient pour entretenir
la bulle. Ils essayent comme aujourd'hui de transformer la tendance baissière en tendance haussière.


- Comme la crise perdure, l'augmentation des taux, qui sera le facteur déclencheur le plus important de la baisse des prix, n'est pas pour demain. On parle maintenant de "pas avant fin
2011", ceci sans aucune visibilité pour "quand exactement" après fin 2011.


- Les gens qui ont un apport personnel, poussés par la désinfomation, se "dépêche d'acheter", car ils ont ainsi l'impression de se garantir contre la crise ... (Argumernt bof bof, quoique ...)


Voilà, c'est tout.



Répondre
C


Bull trap en image ... Pour mieux comprendre.


 





A comparer avec : 


 






Répondre
C


Tu as supprimé mon image de bulle trap ?


 


La grosse je comprend, la petite je l'ai chargé pour remplacer la grosse.



Répondre
M


Les images n'étaient pas visibles. Eventuellement tu peux faire un nouvel essai.



Y


Acheter dans le contexte actuel de lamination de l'Euro ? avec des taux d'intérêts prévus à la hausse dès 2011 et en plus des attaques économiques des USA+Chine ?


lol


Autant aller se jetter depuis un pont ca sera plus rapide. Le marché va replonger de plus belle. Les états sont a boûts de souffle et haussent les prélèvements tant qu'ils peuvent.


Les banques prettent de moins en moins au ménages modestes (classe moyenne).


lol


Faudrait être fou pour acheter aujourd'hui.



Répondre
F


D'acord avec la courbe. On est assurément dans un bull-trap. Un article du Nouvel Obs précise que le revenu de l'acheteur moyen a fortement augmenté. Je constate dans le même temps une
augmentation des prix d'annonces (vendeurs euphoriques de la reprise) et une baisse d'ancienx biens mis à vendre trop haut il y a un an. Moralité, les vendeurs rêvent et les acheteurs ne se
pressent pas tant que ça dans les agences. On va de nouveau arriver à un blocage du marché, puis à une grande descente due au programme de rigueur, aux taxes que le gouvernement va faire fleurir
sur les placements (il a déjà commencé), aux taux d'untérêts qui vont remonter. Bref, je ne vois vraiment pas de facteurs qui pourraient conduire à une hausse durable.



Répondre

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (30/07/2021)

5 029 588

Recherche

Map">

Geolocalisation