Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 18:08

La part des investisseurs dans l’immobilier ancien s’est encore dégradée de -5,8% France entière entre le 3ème trimestre 2013 et le 3ème trimestre 2012.

 

Cette baisse vient confirmer et amplifier la tendance déjà observée depuis le 2nd semestre 2012. La proportion des investisseurs parmi les acquéreurs avait déjà diminué de -5,2% sur douze mois tandis qu’au 1er semestre 2013 elle reculait de -6,1%. Chiffre alarmant, parmi les propriétaires bailleurs, la proportion des cadres supérieurs et professions libérales s’effondre de -46% sur douze mois.

 

Cette lame de fond qui balaie les investisseurs du marché immobilier prend la forme d’un véritable tsunami dans la Capitale. Ainsi, à Paris, la part des investisseurs dans les acquisitions chute de -10,7% entre le 3ème trimestre 2013 et le 3ème trimestre 2012, alors qu’elle avait déjà enregistré une baisse de -9,8% sur douze mois au 2nd semestre 2012 et de -12,2% sur douze mois au 1er semestre 2013.

 

« Effrayés, sinon écœurés, par le carcan législatif que la ministre de l'Egalité des Territoires et du Logement, Madame Cécile Duflot, instaure à coup de taxations, annonces de réquisition et autres contraintes apportées par le projet de loi ALUR, les investisseurs préfèrent se détourner de la location et reporter leur investissement sur l’immobilier d’entreprise et de commerce » déclare Laurent Vimont, président de Century 21 France. La proportion des acquisitions au titre d’investissements dans l’immobilier d’entreprise et de commerce augmente de 19,5% dans la Capitale entre le 3ème trimestre 2013 et le 3ème trimestre 2012.

 

Les investissements locatifs franciliens suivent la même pente que la moyenne nationale : ils baissent de 6,2% en douze mois mais certains départements sont particulièrement touchés : les Yvelines enregistrent un recul de -14,5% des investissements, l’Essonne
-29,8%.

 

Dans l’Hexagone, depuis 2012, ce sont plus de 81 000 logements dans l’ancien qui n’ont pas été achetés par des propriétaires bailleurs, auxquels on doit ajouter les investissements locatifs non réalisés dans le neuf. « Au rythme avec lequel s’aggrave la pénurie de logements, nous nous dirigeons à grands pas vers une véritable crise du logement en France » alerte Laurent Vimont.

 

Madame la Ministre déclarait au Congrès HLM « nous n'avons pas le droit d'échouer dans la bataille de la construction ». Qu’elle place désormais ses espoirs dans la diligence et l’obéissance du secteur du logement social car, ne nous y trompons pas : « sans personne pour acheter les biens immobiliers du secteur privé, les locataires seront les premières victimes, notamment les ménages les plus fragiles » souligne le président de Century 21 France.

 

 

 

Century21.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

marine 01/10/2013 13:17


Nous, on attend depuis 4 ans et plus. Maintenant, on envoie des copains complices de nos primo-accédants frustrés de leur activité de nidification (qui est normale quand on a des enfants petits)
pour visiter le bien, pour bien démoraliser le vendeur.On rigole bien.


Je cultive des fraises sur leur balcon, pour que les enfants aient un contact avec la nature. Reproduction par stolons. Des clones.


 

damien 01/10/2013 10:01


augmentation de la fiscalité, loi duflot. il faut être fou d'investir dans l'immobilier pour un bailleur. le risque est plus élevé qu'en bourse pour un rendement d'un livret A

tron 01/10/2013 07:49


De toute façon les prix ont atteints de tels somments que la rentabilité est moisie, mort de rire quand on voit sur les annonces 4 ou 5 /100 de rendement brut, rendement qui peut même devenir
négatif à la revente future, aller, foncez, les derniers pigeons.

Julien 01/10/2013 07:01


Marine, je vous aime bien, vous m'avez donné le sourire ce matin! Vous résumez ma pensée (en plus virulent!)


Pour les "investisseurs" plein de sous, il reste la bourse (juste avant le prochain crack?) ou...le livret A?


...ah...j'ai oublié les paradis fiscaux...


Bonne journée

marine 30/09/2013 22:44


Très bien, les prix vont descendre... et les locataires seront en mesure d'acheter, si ça leur chante...


Encore un plaidoyer pro domo.


Bandes d'hypocrites et de crevards, allez gémir dans le cercle de l'Enfer de Dante qui vous correspond le mieux.... Je vous les fournis dans le lien suivant:


http://yrol.free.fr/LITTERA/DANTE/enfer.htm

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation