Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 22:43

Partager cet article

Published by Marc Candelier - dans Politique et économie
commenter cet article

commentaires

ludo 30/04/2012


D'abord il dit beaucoup d'inexactitudes Nicolas Doze. A commencer par les marché: " au bout du bout c'est nous pour la retraites si on est assurés sur la vie etc.."


 


En théorie oui mais dans la pratique non. Les marché se sont les traders qui dans la journée voir maintenant avec les ordinateurs à la nanoseconde spéculent et ensuite  refile ça aux autres
ceux qui ne peuvent pas se retirer du marché: les petits épargnant, les fonds de retraites qui eux au final sont obligé d'acheter et de prendre n'importe quoi a commencer par les pertes.


 


En gros le marché à pris en otage les gens. Ils prends tous les risque et quand ça tourne mal il s'est organisé pour que se soit nous qui assumions les conséquences de la chutes des marchés.


 


Bref au bout du bout, les dindons de la farce c'est toujours nous qu'on soit sur les marché ou pas.

LaurentD 02/05/2012


Nicolas DOZE a raison de dire que sans les marchés on ne peut rien faire, il omet simplement de préciser "dans le système actuel de financement par ces même marchés".


Si on revient à l'ancien système, celui d'avant la loi de 1973, les marchés ne peuvent plus rien et nous n'avons pas besoin d'eux.


C'est exactement ce qu'expliquait dans Libération il y a quelques semaines le ministre des finances Argentin qui refusait de revenir sur les marchés pour se financer car depuis 2004 l'Argentine
se financait gràce à sa banque centrale (ce qui lui vaut la colère des fonctionnaires du FMI, voir ses propos)


C'est pourtant simple mais de gros intérèts privés préfèrent nous faire croire que tout cela est impossible.

laurentD 02/05/2012


AH j'oubliais, personnellement je ne  voterai ni pour Hollande ni pour Sarko, ils sont tous les deux les obligés de ce système.

surmely alain 05/05/2012


Tout ultra libéral qui se respecte ne sait pas dire autre chose que cela:"l'économie se réduit au marché".Ce n'est pas seulement une affirmation parfaitement erronée mais une stupidité sans
nom.C'est surtout la racine de la crise actuelle dont on peine à reconnaître sa gravité.Ils continueront à répéter inlassablement leurs fadaises jusqu'à l'effondrement de l'économie du monde
occidental parce qu'ils ont renoncé à toute pensée pour se réfugier dans une sorte de catéchisme libéral,dans une idéologie dont ils ne perçoivent même pas les présupposés erronés.Une affirmation
ne fait pas la vérité.C'est effarant, atterrant.


Pour aller plus loin:on peut créer des richesses,échanger,developper l'économie,créer de la valleur (pour employer une expression que les libéraux affectionnent) en dehors d'un
"marché"(confrontation de l'offre et de la demande).Une évidence qu'il faudrait rappeler de temps à autre dans un monde occidental en perdition,dans une Europe où la PENSEE est ravagée.

Thierry 10/05/2012


Ce "pauvre" F. HOLLANDE..! une catastrophe nationale..! ce qui s'explique très facilement.


Il sort de L'ENA..!


"Vous mettez un technocrate dans le désert, six mois après, il faut importer du sable".


(Coluche).


F. HOLLANDE ne mettra pas six mois pour ruiner la FRANCE définitivement car il n'a aucune marge de manoeuvre..! (1700 milliards de dette + 100 Milliards de déficit budgétaire annnuel).


Souvenez-vous Bon Dieu !. Mitterrand est élu en 1981. La FRANCE a une dette faible (60 milliards équivalent euros) Il emprunte au maximum pour financer ses mesures "sociales". en prenant les
autres pour des imbéciles.


Fin 1983, c'est la faillite qui amène un changement radical de politique.Trop tard, la FRANCE ne s'en remettra jamais...!


Point n'est besion d'être "grand clerc" pour comprendre que les politiques "socialo-communistes" menées depuis 1981 par tous les pouvoirs en place ne peuvent mener qu'à la ruine..!


Si l'ex URSS avait eu la solution, elle serait la première dans le monde.


 


 

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr


Nombre de visites 

un compteur pour votre site

Recherche

Geolocalisation



Divers

 Traducteur CHINOIS
Traduction - Interprétariat - Formation

Français Anglais Chinois
Région de Bordeaux
www.allianceculture.com