Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 07:00

La fin du triple A français fait trembler les acteurs immobiliers. Pour Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi, courtier immobilier, il ne faut pas se montrer trop alarmiste concernant le marché car plusieurs scenarios sont possibles.

 

Le plus inquiétant concernerait l'augmentation des taux d'intérêt. Aujourd'hui, ils sont en moyenne de 4,25% pour un emprunt sur 20 ans. Avec la baisse du triple A, les banques pourraient durcir l'accès au crédit en le passant à plus de 5%.

 

Cette hausse évincerait du marché 15 à 20% des primo-accédants si les prix ne baissent pas. « Il n'y a aura pas de dégringolade des prix », estime Philippe Taboret qui table sur des baisses de 5 à 10%. Les prix du marché baisseront peu ou pas car il existe une masse incompressible d'emprunteurs qui alimenteront les banques et qui continueront d'acheter.

 

Toutefois, difficile de savoir si les organismes de crédit feront flamber les taux d'intérêts... au détriment des leurs.

 

Suite de l'article (lachaineimmo.tv)

 

Capture-copie-14.JPG

Partager cet article

Repost0

commentaires

tron 17/01/2012 18:10


Ce qu'il raconte je n'y crois pas.


Il ya toujours eu pénurie de logements d'après ce qu'on a toujours pu entendre et le mètre carré ne s'échangeait pas pourtant aux niveaux que l'on connait aujourd'hui.


Ce sont toutes les aides et facilités d'achat qui nous ont conduit dans un tel mur ,ainsi que la cupidité qui a été attirée sur le marché immobilier , malgré tout ce qu'il peut en dire.

H2SO4 17/01/2012 17:19


"Les prix du marché baisseront peu ou pas car il existe une masse incompressible d'emprunteurs qui alimenteront les banques et qui continueront d'acheter".


Une facon peu convenable de dire à quoi sert les jeunes générations arrivant sur le marché de l'immobilier : A ALIENTER LES   BANQUES ET A ENTRETENIR LES PRIX BULLESQUES


Une telle phrase devrait soulever le problème de la pénurie et de ce qu'il faut faire pour y remédier. L'auteur lui semble se rassurer de cet état de chose, c'est abjecte.


Très franchement, on ne peut pas s'exprimer plus clairement pour définir l'esclavage moderne, ce n'est même plus voilé.


Je ne vois vraiment pas pourquoi les francais sont champion d'europe de la natalité. Autrefois, c'était des bouches à canon, maintenant, c'est des bouches à traites banquaires....

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation