Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 07:11
Révoltés par une crise financière qui n'en finit pas, furieux contre les banquiers et les hommes politiques, les "Indignés" occupent nuit et jour la place Puerta del Sol à Madrid. Relayé par les réseaux sociaux, leur mouvement s’est étendu à toute l'Espagne et résonne même dans d'autres pays d'Europe.                               
.

Partager cet article

Repost0

commentaires

geo 28/06/2011 16:43



le fait de travailler et de percevoir des salaires, retraites,allocations pour licenciements economiques   souvent inferieurs a ce qu il faut pour avoir un train de vie decent,le fait que
les choses les plus importantes pour la vie humaine telles que l acces au logement decent,aux soins medicaux,a une alimentation convenable ne soit pas garanties dans la realite,est
caracteristique a tout pays qui ne merite pas d etre qualifie de pays civilise.



Milou 13/06/2011 22:57



Je viens de lire ceci aussi pour Marine :


http://www.marianne2.fr/Pour-l-Union-europeenne-le-smic-francais-est-trop-genereux_a207308.html


 


ça laisse pantois !



Milou 13/06/2011 21:14



Bonjour Marine. Il ne faut pas déformer ma  pensée au point d’en faire un axiome.


Je ne classe pas, loin de là, les retraités sur le même plan que les oligarques, qui gouvernent, à leur seul profit notre nation, ni les banques qui spéculent avec l’épargne des Français, et, en
tirent des profits considérables. Je ne les mets pas non plus sur le plan des multinationales qui bénéficient de conditions fiscales ahurissantes au vu du régime qui touche le peuple.


Les retraités ont durant toute leur activité cotisé à une « assurance vie », aux conditions  contenues dans le contrat de travail, auquel personne ne peut se
soustraire. Ils ne sont pas responsables de la situation actuelle


Hélas du fait de la conception actuelle, de certains, du rendement financier de la monnaie, mise au point, et, au seul profit des catégories ci-dessus les actifs actuels vont sans doute être
floués de leur possibilité à avoir une retraite décente. Le retraité d’un autre côté va être ponctionné par le fisc comme jamais connu, depuis longtemps, et, sera concerné par les besoins de
solidarité inter-générationnelles qui seront émises par les plus jeunes (les Tanguy par exemple pour les célibataires, et, les jeunes couples dans le besoin). Il ne faudra pas se tromper de cible
le moment venu, et, il faudra que les remises en cause soient bénéfiques à toutes les catégories, une fois les purges effectuées.


Ne pas, non plus, oublier que les retraités actuels ont aussi « payé » pour leurs ainés à leur époque, si vous pensez que cela fonctionne comme ça. En fait cela s’appelle la
répartition. Essayons d’en conserver le principe c’est une protection que nous avons encore contre la FINANCE. Bien entendu je suis un de ces retraités.



marine 13/06/2011 18:59



Bien dit, Milou.  Je ne comprends pas que nos jeunes, qui n'ont pas accès au travail, ni à la propriété, écartés de tout ce qui fait le fondement d'une vie adulte, qui paient les retraites
des papy-boomers, et qui, en plus, leur paient des loyers quand ils ont la possibilité de quitter leurs parents, supportent cela sans broncher. Certes, ceux-là ne sont pas les banquiers, mais une
autre catégorie de rapaces. Oui, l'homme n'est pas bon.



Milou 13/06/2011 09:36



Il n'est pas illogique de voir ce type de mouvement s'étendre à de nombreux pays d'Europe. Leur déclenchement dépendra du taux d'épargne, de la patience de la population, et, de la prise de
conscience progressive des gens de leur possibilité de résister à la crise que nous impose l'oligarchie.



Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation