Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 11:19

par Marc Angrand et Jean-Baptiste Vey

 

PARIS (Reuters) - Après la récession de 2009, la France a connu en 2010 une reprise économique bienvenue mais insuffisante pour faire baisser fortement le chômage et la crise des dettes publiques dans la zone euro a accru la pression en faveur de l'assainissement de ses finances.

 

Tout en participant au sauvetage de la Grèce puis de l'Irlande, les autorités françaises ont ainsi dû s'employer à rassurer les investisseurs sur leur détermination à réduire les déficits et leur capacité à conserver à la France sa note "triple A", désormais considérée comme un trésor national.

 

Sur le seul front de la croissance, 2010 restera comme une année de (relativement) bonnes surprises: alors que le gouvernement n'espérait il y a un an qu'une reprise très molle, avec une hausse du PIB limitée à 0,75%, il a pu revoir ses ambitions à la hausse au fil des mois.

 

La prévision officielle a été portée à 1,4% en janvier, "au moins 1,5%" en septembre et 1,6% quelques semaines plus tard. Il y a quelques jours, la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, évoquait "un gros 1,6%". Une remontée graduelle qui illustre la méthode adoptée cette année par Bercy: fixer des objectifs prudents... pour mieux les dépasser.

 

Cette tâche risque d'être plus ardue en 2011, la conjoncture ayant déjà contraint l'exécutif à revoir ses ambitions à la baisse. Le budget de la France pour 2011 est bâti sur l'hypothèse d'une croissance de 2,0%, contre 2,5% espéré début 2010. La plupart des économistes n'attendent au mieux que 1,6%.

 

Suite de l'article (capital.fr)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation