Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 08:30

 

par Philippe Béchade
Lundi 27 Septembre 2010

 

▪ Les places boursières occidentales ont enregistré vendredi un rebond surréaliste, compte tenu de l'actualité du jour. Cela confirme l'existence d'un biais haussier depuis le milieu du mois de septembre : c'est une façon politiquement correcte de désigner un cycle de manipulation des cours d'une intensité sans précédent depuis la mi-juillet 2009.

 

Le CAC 40 a par exemple repris vendredi dernier 100 points par rapport à ses planchers de la fin de matinée (3 686 points), avec d'abord 95% des valeurs le composant dans le rouge puis 100% évoluant dans le vert à quelques secondes de la clôture (EDF rechutant de 0,1% au fixing de 17 h 35. La veille, le scénario avait été strictement inverse, tout comme le vendredi précédent : ouverture sur un gain initial de 1,5% suivi d'une rechute linéaire de 2%.

 

Avec un gain de 1,94%, le bilan de la semaine écoulée est passé en quelques heures de -1% à +1,6%... Mais l'aspect le plus sensationnel, c'est que le CAC 40 enregistre la deuxième plus forte hausse de son histoire pour un mois de septembre !

 

L'envolée atteint désormais 8,3% contre 8,6% en 1997... une année bénie pour la Bourse, où la conjoncture économique était la plus favorable que l'Occident ait connu au cours des 30 dernières années (croissance + plein emploi + excédents budgétaires aux Etats-Unis).

 

▪ Ce mois de septembre s'apparente donc à une sorte de krach haussier au ralenti... Cependant, contrairement aux trous d'air de 2001 et 2008, il est impossible d'identifier le moindre catalyseur pouvant susciter -- ou justifier ne serait-ce qu'en partie -- un tel vent d'optimisme.

 

Wall Street explose à la hausse, Wall Street exulte, le Nasdaq et le S&P 500 s'envolaient de 2,1% après quelques minutes de cotations. Les opérateurs peuvent-ils vraiment se persuader que le seul rebond des commandes de biens durables (+2% après -2,8% en juillet, cela ne constitue qu'un rattrapage partiel) bouleverse à ce point le diagnostic macro-économique... ou n'y aurait-il pas l'ébauche d'une spirale haussière bien orchestrée ?

 

Et si ce chiffre est si bon... alors que valent les spéculations sur un assouplissement quantitatif (devenant inutile) de la Fed ?

 

Pourquoi le dollar continue-t-il de plonger (sous les 1,348/euro et vers une parité de un pour un avec le franc suisse) alors que sa rémunération augmente ? Pourquoi cette ruée sécuritaire sur l'or (qui passe le cap des 1 300 $ l'once) et sur l'argent-métal, si la prospérité revient aux Etats-Unis ?

 

Suite de l'article (la-chronique-agora.com)

Partager cet article
Repost0

commentaires

C


 


Dommage qu'il n'y a pas de prévisualisation avant de poster ... sur mon site ça existe.


Acheté à 20 ans, j'ai pensé évidemment acheté un crédit à 20 ans , car tant qu'on n'a pas remboursé la totalité, on est propriétaire de la dette et pas du bien immobilier !


 


Il s'agissait donc de personnes entre 30-35 ans qui ont pris un crédit à 20 ans.



Répondre
C


Je reste serain,


 


 Avec une telle manipulation, la correction n'est jamais très loin. Au contraire je charge en puts sur les trois grandes banques du CAC, c'est sans scrupules.


 


Une question personnelle à Marc Candellier :


 


Que pensez vous d'une supposition simpliste de cette nature :


La bulle immobilière que nous connaissons aujourd'hui a commencé vers 2000.


L'âge moyen d'un acheteur primo-accédant salarié varie entre 30-35 ans. Selon mes infos, aujourd'hui un travail salarié perdu après la quarantaine et le malheureux se retrouve au chômage pour des
années.Quant à retrouver un travail à 45 ans, pour la plupart des salariés c'est un rêve...


Résultat, les quarantenaires qui ont acheté à 20 ans au début de la bulle sont les premiers à commencer à perdre leur travail en 2009-2010. La vague des défaillances sur les crédits immobiliers a
donc commencé cet été , c'est à dire en été 2010. Logique, tous ont déjà connu un environnement très dégradé et un chômage à durée variable au préalable. Ils n'ont pas plus de 1 ou 2 années
d'indemnisation du chômage devant eux. Les premières victimes de 2009 sont donc, selon cette estimation déjà à sec et commencent à perdre leur logement vers la fin de 2010. Mais la vraie vague
commencera à la mi 2011, car là, la majorité de ces personnes n'auront plus d'indemnisation et certainement pas de travail.


En tout cas, les chiffres seront biaisés par le grand nombre de fonctionnaires et France : Un salarié sur 4, si mes chiffres sont bons. Au rythme de la dégradation de la situation économique,
c'est seulement l'année prochaine, que la crise sera visible et palpable.


Que diriez-vous de la propagation du krach immobilier par insolvabilité des ménages à partir de la mi- 2011 ? Après l'on verra s'il y a eu des subprimes en France ou pas !


 


 


 


 



Répondre
M


Bonjour.


Sur ordres de la FED. On va cacher jusqu'au bout.



Répondre

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (30/07/2021)

5 029 588

Recherche

Map">

Geolocalisation