Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 20:48

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Tietie007 10/12/2016 06:41

La loi Rotschild ...curieux que le Soso appela cette loi de la sorte, alors qu'elle a été crée par des giscardiens sous Pompidou. Je vois pas trop le rapport avec Rotschild, à part supputer que comme Pompidou, 20 avant, avait travaillé chez Rotschild, ce dernier l'avait manipulé pour faire passer cette loi. Or, cette loi, ne vient pas du président mais d'une initiative parlementaire ...Encore une fois, Soral transforme la réalité comme ça l'arrange ! Mais bon, pour la cause, tout les moyens sont bons !

marine 29/09/2013 14:03


Alain Soral est comme les commerciaux qui placent des panneaux solaires et des pompes à chaleur: il n'y connaît rien, mais il a la tchatche.


Je viens de lire dans mon quotidien régional un article sur les déboires des clients, le plus souvent fragiles, qui se font fourguer ce genre de matériel made in China, vite obsolescent,
et dont  personne n'a la compétence ni pour le monter ni pour le réparer.


Nuance toutefois: il y a des baiseurs sincères de bonne foi et de bonne volonté, et des baiseurs sans scrupules.


La vie est dure.

goufio 29/09/2013 09:31


A M. Candelier : « la FED n’achète-t-elle pas des obligations
d’état ? ». La FED ne fonctionne pas tout à fait comme la BCE et toutes les BC présentent des modèles forts différents, ainsi MM Aglietta et de Boissieu distinguent le modèle
« procédural » américain où la FED est responsable de la politique monétaire devant le Congrès, le modèle « normatif » de la BCE encadré par une loi fondamentale et enfin le
modèle « instrumental » à l’anglaise où la politique monétaire est déléguée par le gouvernement à la BoE


Les opérations de QE ne sont pas à proprement parlé des opérations orthodoxes mais bien
des opérations non conventionnelles sortant des statuts des banques centrales et la FED (attention par rapport à la BCE) tout particulièrement a décidé d’acheter des titres considérablement
dévalués (subprime) auprès des banques commerciales pour assainir momentanément leurs bilans et acheter des bons du Trésor pour permettre au président Obama de financer son programme social. Mais
il faudra un jour rembourser toutes ces émissions, c’est ce qu’on présente comme l’impossibilité de « faire rentrer le dentifrice dans le tube ». Mais comme disent tous ces gens
« on verra plus tard » en clair « la patate chaude », mais la solution est connue c’est la répression fiscale et financière, dit autrement la spoliation de l’épargne
(fiscalité, inflation, déflation, guerre,…)

goufio 29/09/2013 08:50


Suite de ma conclusion à Patrick qui a été raccourcie :


Et la solution sera l’effacement des dettes c'est-à-dire la spoliation des épargnants, vous verrez et vous aurez ainsi la preuve que
les prêteurs aux états sont les épargnants (fonds euro des assurances vie, fonds obligataires, fonds de pensions, fonds propres obligatoires des organismes financiers (règles de Bâle III et
directives européennes de M Barnier depuis 2010).


Il faut commencer à vous renseigner par vous-même et mettre en doute tout ce que vous lisez car il y a beaucoup de personnes
malveillantes sur le Net, même si cela vous plait à priori. Warren Buffet
dit : « 


Vous n'avez pas raison parce que d'autres sont d'accord avec vous. Vous avez raison parce que vos
faits sont exacts et que votre raisonnement est juste. »

goufio 28/09/2013 16:04


L’argent-dette que vous évoquez est le crédit accordé par les banques commerciales à leur
clientèle de particuliers et d’entreprises et les intérêts générés par cette opération vont aux banques, pour rémunérer la structure et les services qui sont gratuits et provisionner les défauts
de paiements. Cet argent-dette provient d’écriture scripturale dans le bilan des banques et est détruit à son parfait remboursement. L’intérêt est le prix du temps pour une épargne ou pour un
prêt qui sont d’ailleurs des deux faces d’une même opération.


L’Etat est toujours le contribuable en matière d’argent, donc se verser un intérêt à soi
même n’a aucun sens. Sauf que si l’Etat arrivait à se prêter de l’argent il lui faudrait préalablement de détenir et que cela ne servirait à rien de se prêter de l’argent que l’on détient (déjà
dit) ce qui n’est jamais le cas. Donc l’état emprunte pour des dépenses de consommation, donc l’argent est ainsi détruit pas les consommations, mais il faut ensuite le rembourser et c’est à ce
moment que la partie désagréable survient, car il faut solliciter les contribuables pour qu’ils paient les sommes empruntées et détruites, qu’ils se sont prêter (emprunts provenant des marchés
financiers puisque marchés financiers veulent dire prêteurs en face d’emprunteurs) préalablement. N’auraient-ils la désagréable sensation d’avoir payé deux fois pour la même
consommation ?


« L’état prête de l’argent via les banques à une entreprise ou un ménage »
je ne comprendrais pas le rôle des banques dans cette configuration !!! Et non plus le sens qu’auraient des contribuables à se prêter leur propre épargne et de payer un impôt alors qu’ils
attendent une rémunération de cette épargne, il y là un défaut de concept monsieur Candelier.

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation