Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 23:01

Cet article est la suite de Situation économique et démographique de la France
 

Evolution de la population française

Avant toute chose, il faut savoir que les projections de la population française élaborées par l’INSEE (14) donnent, pour le scénario central, une stabilisation de la population à long terme avec un effectif pratiquement constant de 70 millions, mais aussi une pyramide des âges qui resterait la même. Cela signifie que dans 100 ans la France ne comptera pas beaucoup plus que de 70 millions d’individus.


  

 

 

Le graphique suivant donne la structure de la population française depuis 1900 et sa projection jusqu’en 2050. Il a été construit à partir de données provenant de l’INSEE (15) (16) (16a) et (16b). Au-delà de 2030 j’ai pris l’hypothèse d’un nombre moyen de 2 personnes par ménage (Pour 2030 l’INSEE prévoit un nombre de personnes par ménage compris entre 2,04 et 2,08).

 

 


Ce graphique montre qu’à partir de 2010, le nombre de personnes dans la tranche d’âge de 0 à 60 ans représentera de l’ordre de 48 millions d’individus et restera relativement stable jusqu’en 2050. La croissance de la population française sera essentiellement due à l’augmentation du nombre de personnes de plus de 60 ans. Cette population comptera 14 millions d’individus en 2010 et 22 millions en 2050, soit une hausse de 57%. Un constat s’impose, en 2000 nous avions 2,6 personnes en âge de travailler (20 à 59 ans) pour une personne en âge d’être en retraite (plus de 60 ans). En 2040 ce ratio sera de 1,5. Cette situation aura une influence importante sur l’économie, en provoquant une hausse des dépenses de santé et une baisse des retraites.

 

D’autre part, les papys boomers (plus de 60 ans) vont complètement changer leurs comportements de consommateurs, entraînant dans leur sillage des modifications économiques majeures.

 

Baisse des retraites

L’évolution démographique laisse donc présager des temps difficiles pour le financement des retraites. Si on ne veut pas augmenter le poids de leur financement, nos retraites pourraient baisser de 20% d’ici 2020 et même de 30% d’ici 2030. Le financement des retraites sera d’autant plus difficile que la population en âge de travailler (20 à 59 ans) resterait stable en nombre jusqu’en 2050.

 

Dépenses de santé

Pour mieux comprendre l’impact du vieillissement de la population française sur les dépenses de santé, je vous propose le graphique ci-après qui donne les dépenses moyennes de santé en fonction de l’âge. Pour donner un exemple, sur ce graphique il faut lire qu’une personne dont l’âge est compris entre 70 et 74 ans dépense en moyenne 4 fois plus qu’une personne de 20 ans.

 

Situation démographique de la France

La population active va devoir supporter des dépenses de santé qui devraient augmenter de 30% entre 2000 et 2050 : en 2000 les dépenses de santé représentaient 9,8% du PIB et, selon la DRESS (17), elles représenteraient 13% du PIB en 2050. Le graphique ci-après vous donne l’évolution des dépenses de santé en France depuis 1960. On a malgré tout beaucoup de difficulté à imaginer que ces dépenses ne dépasseront pas 13% du PIB en 2050 !

 

 

Nombre de ménages et leur pouvoir d’achat

Si maintenant on regarde le nombre de ménages, sur la période 2010 – 2030 l’INSEE prévoit une croissance importante du nombre de ménages : 27,8 millions en 2010 et 32,6 millions en 2030, soit une hausse de 17,6% pour la France métropolitaine. Cette hausse du nombre de ménages va donc fortement détériorer le pouvoir d’achat des Français: baisse du ratio Revenu disponible / Nombre de ménages. Cela sera d’autant plus vrai que les nouveaux ménages seront pour l’essentiel des retraités qui verront leur revenu fondre. Pour améliorer leur retraite les papys boomers devront certainement vendre certains actifs, notamment de l’immobilier qui constitue une part importante du patrimoine des Français.

 

Nombre de logements et les besoins futurs

Les chiffres de l’INSEE (18) indiquent très clairement que nous ne manquons pas de logements en France. Le graphique suivant montre, qu’entre 2010 et 2030, le nombre de ménages devrait augmenter de 5 millions (France métropolitaine et DOM). En première approche, pour loger ces nouveaux ménages il serait donc nécessaire de construire au moins 250 000 logements par an. Il faut savoir qu’en 1998 il se construisait 284 000 logements par an et qu’en 2007 nous sortions de terre plus de 400 000 logements par an. Dès 2010, le besoin en logements sera donc largement inférieur à la capacité de production actuelle.
 

 

 

 

 

 

Les 500 000 mises en chantier par an nécessaires pour suivre la tendance démographique, comme on peut bien souvent le lire dans la presse, ne semblent pas tenir la route, à moins de détruire 250 000 logements par an. De plus il faut bien prendre en compte que ces nouveaux ménages sont essentiellement des retraités qui vont voir leur pouvoir d’achat fondre.

 

 

 

 


Compte tenu de l’évolution démographique l’offre de logements privés risque d’être surabondante. Il faut aussi prendre en compte que, selon l’INSEE, d’ici 2030 la population de France métropolitaine continuerait de se concentrer vers le Sud et l’Ouest du pays. La population de certaines régions du Nord-Est baisserait. L’Île-de-France serait la moins touchée par le vieillissement (19). Il y a malgré tout un manque de logements sociaux en France, car trop de gens ne peuvent pas payer les loyers demandés dans le secteur privé.

 

On notera au passage que la France ne compte pas loin de 2 millions de logements vacants, soit l’équivalent de 4,5 années de production.

 

Evolution des prix de l’immobilier sur une longue période

Pour terminer cet article, je vous mets ci-dessous un graphique qui donne l’évolution du ratio Prix / Loyer et du pouvoir d’achat des ménages français sur une période de plus de 150 ans.

 

En 1999, le ratio Prix / Loyer était en moyenne de 144, ce qui correspond à un indice de valeur 1 sur le graphique. On peut donc en déduire que pendant 100 ans, de 1853 à 1953, le prix moyen n’a pratiquement jamais dépassé 72 loyers, soit un rendement brut minimum de 12/72=16,6%. Visiblement tout le monde n’était pas dans la misère. En regardant ce graphique, on a le sentiment que les prix peuvent facilement redescendre en dessous de 144 loyers.

 


Sources:

 

 

(14) Population française : vers une stabilisation à 70 millions d’habitants http://www.ined.fr/fichier/t_telechargement/16635/telechargement_fichier_fr_publi_pdf1_pop.et.soc.francais.429.pdf

 

 

 
(15) Projections de population pour la France métropolitaine à l’horizon 2050 http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=ip1089#sommaire

 

(16) Projections de ménages pour la France métropolitaine, à l'horizon 2030 http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&id=1941#contenu

 

(16a) Population en France métropolitaine depuis 1851 http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATnon02145

 

(16b) Population par groupe d'âge http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF02107

 

(17) Vieillissement et protection sociale en Europe et aux États-Unis http://www.sante.gouv.fr/drees/etude-resultat/er-pdf/er355.pdf

 

(18) Répartition des logements selon leur catégorie et le type de logement http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATFPS05201

 

(19) Projections régionales de population à l’horizon 2030 http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1111&reg_id=0

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Roland 24/11/2011 00:01


"on a le sentiment que les prix peuvent facilement redescendre en dessous de 144 loyers."


Espérons-le !


car la situation actuelle est devenue démentielle

Marc Candelier 24/11/2011 07:08



Un prix de 144 loyers permet d'obtenir un rendement brut de 12/(144*1,07)=8%.


 



goufio 21/09/2010 08:11



Evolution des prix de l’immobilier sur une longue
période


Pour terminer cet article, je vous mets ci-dessous un graphique qui donne l’évolution du ratio Prix / Loyer et du
pouvoir d’achat des ménages français sur une période de plus de 150 ans.


 


Dans votre parution de Situation démographique de la France le 05-02-2009, Monsieur CANDELIER vous écrivez un rapport de 12/72 = 16,6%, pouvez-vous me donner l'origine de ce
chiffre 12?


"En
1999, le ratio Prix / Loyer était en moyenne de 144, ce qui correspond à un indice de valeur 1 sur le graphique. On peut donc en déduire que pendant 100 ans, de 1853 à 1953, le prix moyen n’a
pratiquement jamais dépassé 72 loyers, soit un rendement brut minimum de 12/72=16,6%.



Marc Candelier 21/09/2010 20:47



Le prix moyen du logement est de 72 loyers. La mise en location de ce logement permet d'obtenir un revenu brut de 12 loyers par an. Le rendement locatif brut est donc de
100*(12/72)=16.6%



Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites (01/08/2020)

4 926 724

Recherche

Map">

Geolocalisation