Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 21:04

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Crise en France
commenter cet article

commentaires

Ju 12/10/2014 10:17

Merci, pour ce lien! Vraiment merci. Ça vole tout de même plus haut que les débats télévisés...
2002...
Pu...rée, pour rester poli...toujours pas compris, toujours pas digéré...
Ou en serions-nous aujourd'hui avec des gens de la qualité de Monsieur Jospin? Comment a-t-il pu être écarté avec ce bilan???

Sur la réduction du temps de travail...
Perso, connais pas, pas vu...Je suis cadre dans une PME. Quelle réduction du temps de travail? Quels RTT? Quel coût ? A part le temps des tripatouillages pour essayer (et réussir) de ne pas y être soumis. Dans mon entreprise (PME de moins de 20), voilà la réalité :
- un temps de travail de 39h (des heures sup non payées, non récupérées ni valorisées d’aucune manière) jusqu'à 45,60,65, voire davantage de temps de travail effectif hebdomadaire...le privilège des cadres...)
- 15 heures/an de "repos compensatoire" (et non RTT) et je parle bien d'HEURES (et non de jours) et bien par AN, ça c'est pour les heures de 35 à 37 ou 37,5 (sur 47 semaines annuelles), je ne sais plus...et peu importe
- des heures supposées payées en heures supplémentaires (?) de 37 à 39...
Quelle réalité quand vous êtes embauchés sur la base d'un brut ANNUEL? Dans la pratique, le calcul a été fait à l'envers...Une division, et une inscription dissociée sur la fiche de paye...d'heures supposées supplémentaires.
Il est effectivement utile, parfois, comme l'a fait M. Jospin, de recentrer le débat...

J'aimerais éviter de dire ce que je pense de l'application des 35h dans le public et surtout du public en général...mais c'est trop dur...
Il ne faut pas généraliser : je connais des fonctionnaires, qualifiés et compétents, qui travaillent autant que moi, sinon plus, et il y en a beaucoup, j'en côtoie tous les jours mais avec une compensation en temps).
Il y en a en revanche qui n'en branlent pas une et ça me fait un tout petit peu mal aux fesses (toujours pour rester poli...) que ceux là bénéficient bientôt de 10 à 12 semaines (congés et rtt cumulés) de congés par an...au nom des 35h, au nom de l'égalité entre salariés (relire un peu comment ça se passe dans le privée, plus haut, pour juger de l’égalité de traitement…), du fait de la puissance de leurs syndicats (ou pouvoir de nuisance).
On notera par ailleurs que dans beaucoup de cas, les vraies heures sup sont souvent récupérées, dans le public…
Je peux vous dire que nous n’avons pas la même vie, le même degré de fatigue, les mêmes loisirs et le même temps de vie personnel…
Voilà pour l’égalité de traitement des salariés du public et du privé.
Là, on peut probablement parler de coût...pour un bénéfice économique nul (c’est le seul point que je rends à Accoyer…). Même si avoir du temps pour soi, pou ses enfants, pour vivre…est un bénéfice inestimable.
Fallait-il appliquer les 35h au public ? A mon avis, la question n’est pas là. La vraie question est : ne peut-on pas rendre le public plus efficace ? Faire mieux avec moins. Je vois crever tous les jours des entreprises privées (la mienne sous peu ?), je paye toujours plus d’impôts, suis toujours plus flexible, plus adapté à un contexte économique moribond (à ce niveau, c’est même muter…) Et le public, qui est nécessaire, mais qui coute…ne doit pas se réformer, être plus efficace…
Pour en revenir au sujet, qui peut contester que la réduction du temps de travail soit tout à fait logique du fait de la robotisation, des gains de productivité ?
La vraie question c’est de savoir à quoi ont été affectés ces gains de productivité. Aux bénéfices pardi ! aux dividendes…
Et il y a tout de même un paradoxe à vouloir que les gens travaillent plus alors que 4 (5,6 ?) millions de personnes, en France, ne trouvent pas d’emploi…
Alors faut-il supprimer les 35h ? (attendez ! j’aimerais déjà y être soumis, savoir ce que c’est…). Faut-il passer le code du travail au broyeur ? Et avec quels bénéfices ? Ca apporterait quoi ? Merci à la droite de préciser, avec des engagements…
Ou faut-il aller chercher le fric ou il est :
- Quid de la taxation des échanges financiers (stériles pour l’économie) ?
- Quid de l’évasion fiscale, de la fraude ? du travail au noir ?
- Pourquoi des niches fiscales sont accordées à des gens qui n’en ont pas besoin (parce qu’ils gagent, 60,70,80, 100 000 €/an), leur permettant de se soustraire à l’impôt ?
- …

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites 

un compteur pour votre site

Recherche

">

Geolocalisation