Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 18:10

Partager cet article

Repost 0
Published by Marc Candelier - dans Crise mondiale c'est possible
commenter cet article

commentaires

Dat 15/02/2015 18:34

Pour relancer l'économie, j’ai élaboré une proposition ! Qu’en pensez-vous ?

Pour alléger le coût du travail, et redonner de l’oxygène aux entreprises, il faut supprimer l’intégralité des cotisations de base (maladie, Unedic, vieillesse et Famille) : la part patronale et la part salariale. Ce besoin de financement pour remplacer les cotisations salariales et patronales est d’environ 250 milliards d’euros.

Instaurer à la place une Taxe généralisée de 1% sur les mouvements financiers, sur tous les mouvements de fonds qui transitent par le système bancaire et financier. Toutes les transactions émises par tous les agents économiques (particuliers, entreprises) par virement, prélèvement, chèque, carte bancaire. Tout le monde est concerné, y compris toutes les activités illégales, les échanges boursiers et les transferts de fonds. L’assiette prend une telle ampleur que la taxe devient d’un taux ridiculement bas. Par rapport aux mouvements vers l’étranger, une partie au moins de ces mouvements venant ou partant de l’état contribuera aussi à cette taxe. Autre avantage, la facturation au noir n’est pas incitée. Dernier avantage : les taxes payées sont strictement proportionnelles. Elle est par essence la plus juste qui soit.

Le montant total des transactions de paiement en France représente plus de 27 000 milliards d’euros par an rapport annuel de la Banque de France, chiffre pour 2012.
http://www.fbf.fr/Web/Internet2010/Content.nsf/DocumentsByIDWeb/87BCNH/

En prenant cette assiette pour financer 270 milliards de dépenses en remplacement des charges sociales (d’assurance maladie, des retraites de base, assurance chômage et de politique familiale) il faudrait instaurer une taxe d’environ 1%. (27.000 x 1% = 270).

Cette contribution sera prélevée sur le compte bancaire des émetteurs de ces transactions (entreprises, particuliers, administrations). Les organismes bancaires seront donc à charge de verser ces sommes à une Caisse centrale (l’URSSAF par exemple) qui se chargera ainsi de répartir les recettes de cette contribution unique entre les différents régimes. On réalisera le prélèvement à la source sans complications paperassières, offrant à l’État et à la Sécu les facilités et les économies de gestion que cela représente.

Cette technique moderne présente en outre un avantage considérable : elle peut être mise en application dans un court délais sans aucun investissement, sans création d’un nouvel organisme. Tout est disponible. Il n’y a rien à créer. Il suffit d’un accord avec les organismes financiers agréés fixant le coût de leur intervention.

Les avantages en seront les suivants : une amélioration de la compétitivité des entreprises et de leurs charges d’exploitation

une augmentation des salaires nets de 10 % avec effet immédiat sur le pouvoir d’achat (120 euros de plus pour un salarié au SMIC, 200 euros de plus pour un salarié moyen).

DONO 23/08/2014 09:28

Beau discours technophile mais qui oublie et nie (son biais cognitif ?!) que la libération financière à outrance menace très gravement la croissance dans le monde entier...en particulier depuis 2007! Et que dire de la concentration des richesses, de leur accaparement par les transnationales, les gros rentiers...
Et le confort et la sécurité des personnes (sans évoquer celles des patrimoines à cause de l'instabilité financière croissante) avec l'application de nouveaux procédés ou de techniques dangereuses....car les OGM ou les nanotechnologies, les additifs alimentaires etc ont bien un impact que les grandes sociétés ne veulent surtout pas explorer car le suivi coûte et peu même affoler de par ses résultats.

BlueMan 22/08/2014 02:00

Ce type est un escroc !

Il est foncièrement intellectuellement malhonnête.

Il jour avec les notions, avec des approximations :pauvreté, grande pauvreté, extrême pauvreté, et il prétend qu'on sort de la pauvreté dès lors qu'on arrive à se nourrir... Quel bouffon nuisible !

De la désinformation ! Lamentable.

Patrick 19/08/2014 19:18

Oui le monde à venir sera formidable pour les survivants du monde actuel... mais ils seront peu nombreux !

Patrick 19/08/2014 19:15

Et la Dette... ? Pauvre Crétin... !!!

Présentation

  • : Blog de Marc Candelier
  • Blog de Marc Candelier
  • : Comprendre pourquoi les prix du marché immobilier peuvent monter mais aussi descendre !
  • Contact

IMMOBILIER ET L'ECONOMIE

Bonjour et merci de votre visite,
 

Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? 

 

L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. Vous pourrez ainsi acheter, vendre ou louer votre logement en sachant exactement où vous mettez les pieds.

 

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. Vous pouvez également réagir à un article en cliquant sur "Ajouter un commentaire" en bas à droite de chaque article.


La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Vous aurez ainsi des documents imprimables de très bonne qualité.

Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante:
bulle.immo160@free.fr

 


Nombre de visites 

un compteur pour votre site

Recherche

">

Geolocalisation